Gestion douteuse au Centre de prévention de la radicalisation

Gestion douteuse au Centre de prévention de la radicalisation

sam, 16/03/2019 – 19:30
Posté dans :
2 commentaires

Les coffres du Centre sont vides, à tel point que les contribuables de Montréal ont dû débourser 225 000 $ pour sa survie.

Voici la ou les sources de cet article : Ville de Montréal, La Presse et Radio-Canada #1 et #2Voici la source de la photo : Photo déposée par la cour

Qu'adviendra-t-il du Centre de prévention de la radicalisation menant à la violence (CPRMV) ? Pour les prochains jours et les prochaines semaines du moins, il sera administré par une direction provisoire, puisque son directeur, Herman Deparice-Okomba, a été congédié par la Ville de Montréal. Cinq des sept membres du conseil d'administration ont remis leur démission à la suite de cette décision, nous apprend également La Presse.

Il faut dire que des allégations de mauvaise gestion à l'encontre de l'ex-directeur circulaient depuis l'automne 2016, à une époque où on parlait déjà de « lien de confiance ébranlé ». Il aura donc fallu deux ans et demi pour que le gouvernement bouge dans ce dossier. Fait curieux : Montréal compte malgré tout rapatrier M. Deparice-Okomba au Service de police de la Ville de Montréal (SPVM).

Ce sont les conclusions d'un audit commandé par Québec qui aurait fait basculer l'opinion de celui-ci et de Montréal à l'endroit de l'ancienne direction du CPRMV.

Le mandat du centre sera par ailleurs réévalué par la Ville de Montréal, qui lui a remis un chèque de 225 000 $ afin qu'il puisse « poursuivre sa mission » au cours de la période transitoire.

Nous avons besoin de votre aide !

Le premier ministre Justin Trudeau s'est allié aux médias traditionnels en leur offrant près de 600 millions de dollars. Au média Le Peuple, nous refusons toute aide gouvernementale. Afin de survivre et de devenir un véritable média de masse indépendant, nous avons cependant besoin de votre implication. Vous pouvez faire la différence.

Aidez-nous financièrement en achetant un abonnement :

Acheter un abonnement

Suivez notre journal afin de ne rien manquer de nos derniers articles :

Suivre le journal

Que pensez-vous de cet article ?