Des démissions à la pelle chez les libéraux

Des démissions à la pelle chez les libéraux

mar, 19/03/2019 – 11:15
Posté dans :
6 commentaires

Un autre membre de la députation libérale au fédéral, Don Rusnak, a décidé de ne pas se représenter à l'élection d'octobre.

Voici la ou les sources de cet article : Twitter et The Globe and MailVoici la source de la photo : Marvin Lynchard, U.S. Department of Defense, Domaine public (Image rognée)

C'est devenu tendance chez les libéraux. Peut-être les insuccès du gouvernement Trudeau en ont fait réfléchir certains, mais toujours est-il que le premier ministre doit composer avec une vague inquiétante de démissions.

Tout a commencé avec l'ex-ministre de la Justice, Jodie Wilson-Raybould, qui a claqué la porte en plein milieu d'un scandale que l'on connaît très bien. Puis sa grande amie Jane Philpott, qui était aux commandes du Conseil du Trésor, l'a suivie, elle-même imitée par la députée Celina Caesar-Chavannes.

On ne saurait omettre le départ de Gerald Butts, principal conseiller du premier ministre, qui a dû quitter lui aussi la barque en raison du scandale SNC-Lavalin.

Lundi, on apprenait cette fois que le greffier du Conseil privé, Michael Wernick, se retirait dans ses terres.

Enfin, le dernier en ligne est le député Don Rusnak, de la circonscription ontarienne de Thunder Bay — Rainy River, qui a annoncé dimanche sur Twitter qu'il ne serait plus candidat à l'élection d'octobre.

Nous avons besoin de votre aide !

Le premier ministre Justin Trudeau s'est allié aux médias traditionnels en leur offrant près de 600 millions de dollars. Au média Le Peuple, nous refusons toute aide gouvernementale. Afin de survivre et de devenir un véritable média de masse indépendant, nous avons cependant besoin de votre implication. Vous pouvez faire la différence.

Aidez-nous financièrement en achetant un abonnement :

Acheter un abonnement

Suivez notre journal afin de ne rien manquer de nos derniers articles :

Suivre le journal

Que pensez-vous de cet article ?