Affaire SNC-Lavalin : Justin Trudeau perd le Nord

Affaire SNC-Lavalin : Justin Trudeau perd le Nord

mar, 19/03/2019 – 14:45
Posté dans :
4 commentaires

Le PM s'en remet à l'ex-ministre sous le gouvernement libéral de Paul Martin, Anne McLellan, pour le conseiller.

Voici la ou les sources de cet article : Spencer Fernando, CBCGouvernement du Canada, Facebook, Twitter #1 et #2 / Voici la source de la photo : Andrew Rusk, FlickrCC BY 2.0

Les démissions s'accumulent au Parti libéral du Canada (PLC) dans la foulée de l'affaire SNC-Lavalin. En pleine gestion de crise, malmené dans les sondages, abandonné par certains de ses plus proches alliés, Justin Trudeau compte désormais sur la sagesse de celle qui fut la vice-première ministre sous le gouvernement libéral de Paul Martin de 2003 à 2006 pour le tirer d'embarras.

Or, le choix du premier ministre de s'adjoindre les services d'Anne McLellan n'est pas passé comme un couteau dans le beurre chez les troupes conservatrices, elles qui en ont fait leurs choux gras aux communes.

Car au-delà du soutien de Paul Martin à SNC-Lavalin à l'époque où l'entreprise brassait des affaires en Libye, Mme McLellan demeure une ardente militante du PLC.

Un vieux renard dans le poulailler

Le bureau de Justin Trudeau en a fait l'annonce par voie de communiqué lundi : « Anne McLellan servira à titre de conseillère spéciale en vue d'examiner les questions [sur la relation entre le gouvernement fédéral et les fonctions du ministre de la Justice et procureur général du Canada] qui ont été soulevées [dans la foulée de l'affaire SNC-Lavalin] et de fournir des recommandations indépendantes au premier ministre d'ici le 30 juin 2019 ».

Si ce n'était du militantisme de Mme McLellan en faveur des siens et de sa fonction au sein du gouvernement de Paul Martin, les conservateurs ne seraient sans doute jamais tombés à bras raccourcis sur le PLC comme ils l'ont fait.

Mais l'occasion était belle. Sans compter que les libéraux viennent de couper court aux travaux du Comité permanent de la justice et des droits de la personne censés jeter de la lumière sur la gestion de l'affaire SNC-Lavalin par l'administration Trudeau.

C'est la députée conservatrice Michelle Rempel qui aura le mieux informé le public sur le manque d'« indépendance » de Mme McLellan, soulignant, entre autres, que l'avocate sera la tête d'affiche lors d'une collecte de fonds pour le PLC qui doit se tenir dans moins de deux semaines.

Et puis, comme l'a soulevé le chef du Parti conservateur en Chambre, lundi, au sujet du choix de Justin Trudeau : « peut-être que Sheila Coops n'était pas disponible ».

Nous avons besoin de votre aide !

Le premier ministre Justin Trudeau s'est allié aux médias traditionnels en leur offrant près de 600 millions de dollars. Au média Le Peuple, nous refusons toute aide gouvernementale. Afin de survivre et de devenir un véritable média de masse indépendant, nous avons cependant besoin de votre implication. Vous pouvez faire la différence.

Aidez-nous financièrement en achetant un abonnement :

Acheter un abonnement

Suivez notre journal afin de ne rien manquer de nos derniers articles :

Suivre le journal

Que pensez-vous de cet article ?