Maintenant dans l'opposition, les libéraux célèbrent le français

Maintenant dans l'opposition, les libéraux célèbrent le français

jeu, 21/03/2019 – 10:00
Posté dans :
5 commentaires

Avec 10 % d'appuis chez les francophones, le Parti libéral se voit obligé de leur porter à nouveau attention.

Voici la ou les sources de cet article : PLQ et Le Journal de MontréalVoici la source de la photo : Quebec UK, Flickr, CC BY 2.0 (Image rognée)

Mercredi, le Parti libéral du Québec a souligné la 49e Journée internationale de la Francophonie et en a profité, alors qu'il est à 10 % d'appui chez les francophones, pour tenter de renouer avec l'électorat majoritaire. En conséquence, il a fait parvenir le communiqué de presse suivant aux médias :

À l'occasion de la 49e Journée internationale de la Francophonie, le député de Mont-Royal–Outremont et chef de l'opposition officielle, monsieur Pierre Arcand, et la députée de Bourassa-Sauvé et porte-parole de l'opposition officielle en matière de relations internationales et de francophonie, madame Paule Robitaille, tiennent à souligner leur fierté d'être francophone et de s'exprimer en français. Ils invitent également les Québécoises et les Québécois d'expression française à profiter de l'occasion pour célébrer la diversité de la francophonie.

La députée de Bourassa-Sauvé tient également à réitérer son appui au projet de la Ville de Sherbrooke d'accueillir les Jeux de la Francophonie et demande encore une fois à la ministre des Relations internationales et de la Francophonie, madame Nadine Girault, d'accorder le financement nécessaire à la tenue de ses Jeux au Québec. Mme Robitaille a aussi profité de cette journée pour présenter une motion à l'Assemblée nationale, afin notamment de souligner les échanges tant culturels, sociaux, scientifiques que sportifs entre le Québec et tous les autres états francophones et francophiles afin de nourrir les liens qui nous unissent et, par-là, rendre la francophonie plus forte et plus prospère et, du même coup, promouvoir la créativité, la culture, le savoir et la spécificité du Québec.

« La décision du premier ministre ontarien, Doug Ford, d'abolir le projet de future université francophone et d'éliminer le Commissariat aux services en français l'automne dernier a suscité de vives réactions partout au pays. J'ai notamment participé, avec des collègues députés, à une manifestation qui s'est déroulée à Ottawa en décembre. Des milliers de francophones étaient réunis pour défendre leur droit d'avoir accès à des services en français. C'était incroyable la solidarité qui a été témoignée lors de cet événement et c'est avec une immense fierté que nous avons défendu notre langue française. Aujourd'hui est une occasion de nous rappeler cette fierté que nous avons », a déclaré M. Arcand.

« La francophonie a propulsé le Québec sur la scène internationale. On ne doit pas perdre les acquis construits sur un demi-siècle. La Journée internationale de la Francophonie est l'occasion tout indiquée pour la ministre Girault de positionner le Québec comme leader incontesté de la francophonie en annonçant à la Ville de Sherbrooke le financement nécessaire pour la tenue des Jeux de la Francophonie. Ces Jeux réunissent des milliers de jeunes francophones du monde entier et manifestent notre fierté de vivre en français. La ministre doit montrer sa fierté d'être Québécoise en permettant à Sherbrooke de tenir ses Jeux », a ajouté Mme Robitaille.

Nous avons besoin de votre aide !

Le premier ministre Justin Trudeau s'est allié aux médias traditionnels en leur offrant près de 600 millions de dollars. Au média Le Peuple, nous refusons toute aide gouvernementale. Afin de survivre et de devenir un véritable média de masse indépendant, nous avons cependant besoin de votre implication. Vous pouvez faire la différence.

Aidez-nous financièrement en achetant un abonnement :

Acheter un abonnement

Suivez notre journal afin de ne rien manquer de nos derniers articles :

Suivre le journal

Que pensez-vous de cet article ?