Ottawa plus que jamais disposé à faire plier les réseaux sociaux

Ottawa plus que jamais disposé à faire plier les réseaux sociaux

lun, 15/04/2019 – 15:45
Posté dans :
7 commentaires

En cette année électorale, le gouvernement Trudeau a la ferme l'intention de s'attaquer à l'opposition sur le web.

Voici la ou les sources de cet article : The Post MillennialVoici la source de la photo : MSC/MCI, WikimediaCC BY 3.0 DE

Au Comité permanent de la procédure et des affaires de la Chambre des communes, il a été question la semaine dernière de liberté d'expression en ligne, alors que la ministre des Institutions démocratiques, Karina Gould, a été submergée de questions à cet égard.

Les conservateurs, surtout, ont voulu connaître les principaux points stratégiques de la campagne du gouvernement Trudeau visant à écarter toute ingérence étrangère dans les prochaines élections qui doivent avoir lieu en octobre.

Mme Gould a déclaré au comité que les pourparlers avec Google, Facebook, Twitter et Microsoft « progressaient lentement » dans la mesure où ces plateformes hésitaient à se soumettre aux demandes du gouvernement. « [Nos discussions] n'ont pas encore donné les résultats escomptés », a déclaré la ministre. « Mais nous restons déterminés dans notre engagement à obtenir d'eux des changements ».

Dans son dernier rapport sur les menaces en ligne, le Centre de la sécurité des télécommunications du Canada (CST) a fait grand cas des menaces provenant de pays tiers dans le but d'influencer les électeurs canadiens.

Sauf que depuis plusieurs mois, les libéraux répètent à satiété qu'ils souhaitent s'attaquer à ce qu'ils qualifient de discours d'extrême droite. Or, la ligne est devenue de plus en plus mince entre le conservatisme et l'extrême droite, selon la vision gouvernementale. La répression au sein des médias sociaux du pays est de plus en plus sévère de ce côté, alors que des intégristes y sévissent toujours sans que les géants du web et le gouvernement Trudeau lèvent le petit doigt.

Nous avons besoin de votre aide !

Le premier ministre Justin Trudeau s'est allié aux médias traditionnels en leur offrant près de 600 millions de dollars. Au média Le Peuple, nous refusons toute aide gouvernementale. Afin de survivre et de devenir un véritable média de masse indépendant, nous avons cependant besoin de votre implication. Vous pouvez faire la différence.

Aidez-nous financièrement en achetant un abonnement :

Acheter un abonnement

Suivez notre journal afin de ne rien manquer de nos derniers articles :

Suivre le journal

Que pensez-vous de cet article ?