Le premier ministre de l'Alberta abolira la taxe sur le carbone

Le premier ministre de l'Alberta abolira la taxe sur le carbone

mar, 14/05/2019 – 14:10
Posté dans :
0 commentaire

Jason Kenney a annoncé que cette mesure environnementale adoptée par sa prédécesseure sera annulée d'ici le 30 mai.

Voici la ou les sources de cet article : CTV NewsVoici la source de la photo : Michał Józefaciuk, WikimediaCC BY-SA 3.0 PL

Le nouveau premier ministre de l'Alberta, Jason Kenney, a envoyé un message qui ne pourrait pas être plus clair : la taxe sur le carbone introduite par le gouvernement précédent sera abolie dans deux semaines. « D'ici le 30 mai, il n'y aura plus de taxe sur le carbone en Alberta », a-t-il lancé, lundi, lors d'un point de presse.

Soulignons qu'en vertu de la loi fédérale, Ottawa peut imposer une taxe sur le carbone lorsqu'une province n'a pas de programme de tarification en place. Par conséquent, s'il va de l'avant, M. Kenney ouvrirait ainsi la porte au gouvernement fédéral afin qu'il puisse imposer son propre régime, comme il l'a déjà fait en Ontario, en Saskatchewan, au Manitoba et au Nouveau-Brunswick.

La chef des néo-démocrates et ex-première ministre de l'Alberta, Rachel Notley, estime qu'il s'agit d'une mauvaise décision puisque cela permettra à Justin Trudeau de régir les normes albertaines.

De passage à Edmonton vendredi dernier, M. Trudeau est quant à lui demeuré muet sur son intention d'imposer sa taxe fédérale sur le carbone aux Albertains. Il a cependant tenu à préciser qu'aucune province ne pouvait être « exemptée » de cette mesure.

Paré à toute éventualité, Jason Kenney croit que son gouvernement se doit d'étudier les décisions des cours d'appel de la Saskatchewan et de l'Ontario avant d'entamer une offensive judiciaire contre le gouvernement fédéral. Alors que la Cour d'appel de la Saskatchewan a tranché en faveur du gouvernement fédéral, la Cour d'appel de l'Ontario, elle, n'a pas encore rendu son jugement. « La bonne chose à faire de notre côté est d'attendre de voir ce que la Cour d'appel de l'Ontario [va prendre comme décision] », a expliqué M. Kenney.

Une fois cette analyse réalisée, ses troupes pourront saisir les tribunaux de leur côté pour contester la taxe sur le carbone ou encore prêter main-forte à l'Ontario et à la Saskatchewan dans le cadre de ce que le premier ministre albertain n'a pas hésité à qualifier « d'appels inévitables » devant la Cour suprême.

Nous avons besoin de votre aide !

Le premier ministre Justin Trudeau s'est allié aux médias traditionnels en leur offrant près de 600 millions de dollars. Au média Le Peuple, nous refusons toute aide gouvernementale. Afin de survivre et de devenir un véritable média de masse indépendant, nous avons cependant besoin de votre implication. Vous pouvez faire la différence.

Aidez-nous financièrement en achetant un abonnement :

Acheter un abonnement

Suivez notre journal afin de ne rien manquer de nos derniers articles :

Suivre le journal

Que pensez-vous de cet article ?