C-421 : le Bloc québécois y va d'un dernier plaidoyer en Chambre

C-421 : le Bloc québécois y va d'un dernier plaidoyer en Chambre

mar, 14/05/2019 – 15:00
Posté dans :
3 commentaires

Le motion du Bloc pour que le projet de loi soit lu pour la deuxième fois et renvoyé à un comité est désignée non votable.

Voici la ou les sources de cet article : Chambre des communesVoici la source de la photo : Courtoisie

« Nous avons érigé une société originale au Québec. En refusant que mon projet de loi soit votable et en refusant d'en discuter sérieusement, la Chambre des communes a laissé tomber son masque ». Voilà ce qu'a affirmé le député bloquiste Mario Beaulieu, lundi, au Parlement à Ottawa, s'insurgeant relativement à l'échec de sa tentative visant à faire passer le projet de loi C-421 en deuxième lecture et le renvoyer à un comité pour examen.

« Les députés nous envoient aujourd'hui un message fort. Ils nous disent que, le Québec français, c'est inconstitutionnel. Ils nous disent d'arrêter de le désirer, puisque c'est inconstitutionnel, illégal et impossible, et de passer à autre chose », a ajouté M. Beaulieu, déclarant « que si nous voulons réellement un Québec français, nous devrons le faire en sortant du Canada ».

« On s'est affairé à folkloriser la question nationale au Québec »

Le projet de loi C-421 aurait modifié « la Loi sur la citoyenneté afin d'ajouter à l'obtention de la citoyenneté par les résidents permanents qui résident habituellement au Québec l'exigence de la connaissance suffisante de la langue française ».

Désigné comme « non votable » en vertu des règlements de la Chambre des communes, C-421 ne sera jamais débattu à Ottawa, les députés fédéraux s'y étant opposés lors d'un vote secret au Parlement.

Le Bloc québécois a ainsi livré un ultime plaidoyer dans le but d'expliquer sa position et celle de plusieurs habitants de la province à l'étroit au sein d'un Canada où, pour reprendre les mots du député néodémocrate Pierre Nantel, « on s'est affairé à folkloriser la question nationale au Québec ».

Les libéraux, pour leur part, ont répondu aux bloquistes en vantant leurs initiatives en matière de langues officielles au pays.

Nous avons besoin de votre aide !

Le premier ministre Justin Trudeau s'est allié aux médias traditionnels en leur offrant près de 600 millions de dollars. Au média Le Peuple, nous refusons toute aide gouvernementale. Afin de survivre et de devenir un véritable média de masse indépendant, nous avons cependant besoin de votre implication. Vous pouvez faire la différence.

Aidez-nous financièrement en achetant un abonnement :

Acheter un abonnement

Suivez notre journal afin de ne rien manquer de nos derniers articles :

Suivre le journal

Que pensez-vous de cet article ?