Les catholiques du Burkina Faso relégués aux oubliettes

Les catholiques du Burkina Faso relégués aux oubliettes

mer, 15/05/2019 – 14:15
Posté dans :
8 commentaires

Au moment où des élus occidentaux discutent de Christchurch et d'« islamophobie », des chrétiens succombent en Afrique.

Voici la ou les sources de cet article : Reuters et RFI AfriqueVoici la source de la photo : CC0

Justin Trudeau et plusieurs autres chefs d'État ont été conviés cette semaine à Paris pour souligner les attentats contre des musulmans à Christchurch, en Nouvelle-Zélande, et pour s'entretenir de l'extrémisme en ligne. Alors que ceux-ci n'hésitent pas à se dresser en choeur contre le « suprémacisme blanc », ils se font cependant beaucoup plus discrets lorsque vient le temps de commenter les atrocités commises envers la communauté chrétienne du Burkina Faso.

Dimanche matin, on apprenait qu'une attaque contre une église catholique avait fait six morts, dont un prêtre, dans ce pays d'Afrique de l'Ouest. La situation ne semble guère s'améliorer, car Reuters a rapporté que quatre autres catholiques y avaient été tués et qu'une statue de la vierge Marie y avait été détruite lundi. Selon un évêque, Paul Ouedraogo, il s'agirait de la troisième attaque meurtrière du genre en moins de deux semaines.

Fait inquiétant, M. Ouedraogo a aussi dévoilé qu'un prêtre avait été la cible, lundi, d'une attaque au Niger. Il a heureusement survécu à la fusillade après avoir été blessé à la jambe. « Tous ces événements indiquent que notre région de l'Afrique de l'Ouest est fortement perturbée », a-t-il lancé devant plusieurs de ses collègues venus l'écouter à Ouagadougou, la capitale du Burkina Faso.

Bien qu'il ait refusé d'entrer dans les détails, il croit que les violences infligées aux chrétiens sont attribuables à la montée du jihadisme dans la région. Soulignons que la communauté chrétienne ne représente que le quart de la population du Burkina Faso.

Nous avons besoin de votre aide !

Le premier ministre Justin Trudeau s'est allié aux médias traditionnels en leur offrant près de 600 millions de dollars. Au média Le Peuple, nous refusons toute aide gouvernementale. Afin de survivre et de devenir un véritable média de masse indépendant, nous avons cependant besoin de votre implication. Vous pouvez faire la différence.

Aidez-nous financièrement en achetant un abonnement :

Acheter un abonnement

Suivez notre journal afin de ne rien manquer de nos derniers articles :

Suivre le journal

Que pensez-vous de cet article ?