Les Philippines mandatent une compagnie pour sortir les vidanges

Les Philippines mandatent une compagnie pour sortir les vidanges

mer, 22/05/2019 – 13:15
Posté dans :
4 commentaires

Si le Canada refuse d'accepter les déchets venus des Philippines, les ordures seront déchargées dans nos eaux territoriales.

Voici la ou les sources de cet article : CBC News et La PresseVoici la source de la photo : PCOO EDP, Domaine public

Le président des Philippines, Rodrigo Duterte, a ordonné à son personnel de mandater une entreprise privée de renvoyer au Canada 103 conteneurs expédiés par erreur dans l'archipel en 2013 et 2014. « Si le Canada n'accepte pas ses déchets, nous les laisserons dans ses eaux territoriales ou à une distance de 12 milles nautiques des rivages du pays », a déclaré Salvador Panelo, le porte-parole de M. Duterte.

Une histoire d'ordure qui tourne au vinaigre

Rappelons que le président philippin avait dit qu'il était prêt à « déclarer la guerre » au Canada si le pays omettait de remédier à la situation. Si un porte-parole de M. Duterte avait ensuite tenté de calmer le jeu en affirmant que la menace n'était qu'une « façon de parler », il avait tout de même précisé que la présence de ces ordures sur l'archipel minait les relations diplomatiques entre les deux pays.

Il faut dire que les conteneurs renfermeraient plus de deux millions de kilos d'ordures remplis de papiers souillés, de couches pour adultes, de matériel électronique et d'autres ordures ménagères. À l'origine, ces matières indésirables avaient été identifiées par une entreprise canadienne comme étant du plastique recyclable.

Le ministre des Affaires étrangères des Philippines, Teodoro Locsin, avait pris la décision de rappeler son ambassadeur et ses consuls au Canada parce que le gouvernement canadien avait omis de retirer les ordures de l'archipel avant le 15 mai, soit la date butoir qu'il avait lui-même fixée.

Les Philippines en font une question de principe

Selon M. Panelo, Ottawa n'accorde visiblement pas d'importance à la problématique et à cette nation insulaire. « Les Philippins sont gravement insultés par le fait que le Canada considère ce pays comme une décharge », a-t-il ajouté. Il a également tenu à expliquer que l'intransigeance du président philippin découlait d'une question de principe. « Les Philippines, en tant que nation souveraine indépendante, ne doivent pas être traitées comme des ordures par d'autres nations étrangères », a-t-il déclaré.

Nous avons besoin de votre aide !

Le premier ministre Justin Trudeau s'est allié aux médias traditionnels en leur offrant près de 600 millions de dollars. Au média Le Peuple, nous refusons toute aide gouvernementale. Afin de survivre et de devenir un véritable média de masse indépendant, nous avons cependant besoin de votre implication. Vous pouvez faire la différence.

Aidez-nous financièrement en achetant un abonnement :

Acheter un abonnement

Suivez notre journal afin de ne rien manquer de nos derniers articles :

Suivre le journal

Que pensez-vous de cet article ?