Unifor continue d'irriter le chef du Parti conservateur du Canada

Unifor continue d'irriter le chef du Parti conservateur du Canada

jeu, 23/05/2019 – 17:30
Posté dans :
0 commentaire

Andrew Scheer s'oppose vivement à la présence du syndicat dans le groupe d'experts créé par Ottawa pour son aide aux médias.

Voici la ou les sources de cet article : La PresseVoici la source de la photo : CC0

Le chef du Parti conservateur du Canada (PCC), Andrew Scheer, a réitéré mercredi son opposition à la présence du syndicat Unifor au sein du groupe d'experts indépendants crée par Ottawa dans le but de déterminer les critères d'admissibilité au programme d'aide financière promise dans le dernier budget libéral. M. Scheer répondait aux questions des journalistes suivant l'annonce de son candidat aux prochaines élections fédérales pour la circonscription de Saint-Hyacinthe-Acton, où il se trouvait en sa compagnie.

Celui à qui le président du syndicat Unifor, Jerry Dias, a déclaré la guerre dans le cadre du scrutin général de cet automne se dit inquiet quant à l'impartialité du groupe d'experts mis sur pied par l'administration Trudeau.

« On a vu aujourd'hui que le gouvernement a nommé un syndicat qui a avoué, qui promet de se battre contre les conservateurs et maintenant ce syndicat, Unifor, est sur ce conseil pour décider quelle publication va recevoir l'argent des contribuables », a affirmé M. Scheer, ajoutant que ce n'est « pas un champ de bataille égal ».

Le privé comme remède à la partisanerie

Andrew Scheer a d'ailleurs dit préférer miser sur des « solutions qui viennent du marché » plutôt que sur l'interventionnisme de l'État pour aider les entreprises médiatiques en mal de revenus publicitaires.

Reconnaissant le défi posé par les géants du web en la matière, le chef conservateur n'en demeure pas moins convaincu qu'il faut « chercher les façons où le gouvernement peut assurer que les gens qui créent le contenu puissent recevoir l'argent ». M. Scheer a cependant écarté l'idée d'une taxe imposée aux Google et Facebook de ce monde.

Nous avons besoin de votre aide !

Le premier ministre Justin Trudeau s'est allié aux médias traditionnels en leur offrant près de 600 millions de dollars. Au média Le Peuple, nous refusons toute aide gouvernementale. Afin de survivre et de devenir un véritable média de masse indépendant, nous avons cependant besoin de votre implication. Vous pouvez faire la différence.

Aidez-nous financièrement en achetant un abonnement :

Acheter un abonnement

Suivez notre journal afin de ne rien manquer de nos derniers articles :

Suivre le journal

Que pensez-vous de cet article ?