Religions et exemptions fiscales : le paradoxe de la laïcité

Religions et exemptions fiscales : le paradoxe de la laïcité

mar, 11/06/2019 – 08:45
Posté dans :
7 commentaires

La présidente d'un groupe de pression implore Québec de cesser d'octroyer des avantages fiscaux aux groupes religieux.

Voici la ou les sources de cet article : Le DevoirVoici la source de la photo : Capture d'écran

Pour les droits des femmes du Québec (PDF Québec), un organisme qui a été appelé à faire des recommandations au gouvernement sur la question du projet de loi 21, croit que le gouvernement devrait réformer le système fiscal pour couper le biberon aux religions. Selon la présidente de PDF Québec, Diane Guilbault, la laïcité « exige une séparation très nette entre l'État et les religions ».

« Ce sont des privilèges étonnants de la part d'un État qui se dit neutre, d'une part, ou qui se voudra laïque officiellement. Nous, nous disons d'ailleurs que sans les corrections à la fiscalité [...] nous n'aurons qu'un État partiellement laïque », a-t-elle ajouté. C'est pourquoi son groupe réclame la fin de plusieurs avantages fiscaux consentis aux organismes de bienfaisance enregistrés (OBE).

Afin de les aider à « promouvoir la religion », les OBE sont entre autres exemptés de payer la taxe foncière. Ils peuvent également remettre des reçus de charité et ne sont pas assujettis à la TPS/TVQ. Fait à noter : c'est à l'Agence du revenu du Canada (ARC) qu'incombe la responsabilité de déterminer si un organisme est religieux ou non.

Mme Guilbault se désole de constater que son organisation qui milite pour la parité entre les sexes ne reçoit aucune aide gouvernementale alors que des groupes qu'elle qualifie de « misogynes, sexistes et discriminatoires » ont droit à du soutien financier. « Non seulement nous n'avons aucun avantage fiscal, en plus, nous n'avons reçu aucune subvention jusqu'ici », déplore-t-elle.

Nous avons besoin de votre aide !

Le premier ministre Justin Trudeau s'est allié aux médias traditionnels en leur offrant près de 600 millions de dollars. Au média Le Peuple, nous refusons toute aide gouvernementale. Afin de survivre et de devenir un véritable média de masse indépendant, nous avons cependant besoin de votre implication. Vous pouvez faire la différence.

Aidez-nous financièrement en achetant un abonnement :

Acheter un abonnement

Suivez notre journal afin de ne rien manquer de nos derniers articles :

Suivre le journal

Que pensez-vous de cet article ?