La candidature d'un imam aux élections cause des tensions

La candidature d'un imam aux élections cause des tensions

mer, 12/06/2019 – 17:20
Posté dans :
21 commentaires

D'après l'ex-député Nicola Di Iorio, le PM devrait annuler la victoire de Hassan Guillet dans Saint-Léonard-Saint-Michel.

Voici la ou les sources de cet article : La PresseVoici la source de la photo : Marvin Lynchard, U.S. Department of Defense, Domaine public (Image rognée)

Le 27 mai, l'imam Hassan Guillet a remporté la course à l'investiture pour représenter les couleurs du Parti libéral du Canada (PLC) dans la circonscription de Saint-Léonard-Saint-Michel aux prochaines élections fédérales. Si la victoire de M. Guillet fait de lui le premier candidat du PLC à ne pas être issu de la communauté italienne, ce changement a également poussé le député démissionnaire, Nicola Di Iorio, à demander à Justin Trudeau d'annuler le résultat du vote dans un texte écrit en italien.

Dans une entrevue accordée à La Presse, M. Di Iorio a expliqué que la communauté italienne de Saint-Léonard se sentait de plus en plus mise à l'écart. Selon lui, la course à l'investiture s'est déroulée dans le chaos, et une salle trop petite ainsi qu'une file d'attente trop longue ont mené 600 électeurs à quitter les lieux sans pouvoir participer au suffrage. « Si on est pour faire des investitures, qu'on en fasse des vraies », a-t-il lancé lors de l'entrevue en guise de réclamation.

Du côté des libéraux, on affirme plutôt que « le processus d'investiture a été mené en totale conformité avec nos règles nationales de sélection des candidats ». Hassan Guillet a quant à lui tenté de se faire rassurant en ajoutant qu'il entretenait des rapports cordiaux avec la communauté italienne. D'après lui, il s'agit d'un « faux débat ».

Cette question soulève néanmoins un point important : le portrait ethnique et culturel a subi de profondes transformations dans cette partie de la métropole que représente la circonscription de Saint-Léonard-Saint-Michel. C'est en effet la première fois au cours des cinquante dernières années que le candidat du PLC n'est pas d'origine italienne. « C'est un désastre. Ça nous met en tabarouette, en bon québécois. On a commis une grande bêtise », a déploré le président du Congrès national des Italo-Canadiens, Antonio Sciascia.

Rappelons que l'imam Guillet s'était fait connaître en 2017 lorsqu'il avait prononcé un discours aux funérailles des victimes de la tuerie de Québec. Il dit vouloir être un « bâtisseur de ponts » et un « candidat pour tout le monde ». « Quand je suis arrivé au Québec il y a 45 ans, on parlait des deux solitudes. Maintenant, on peut parler d'une multitude de solitudes », a-t-il déjà déclaré à La Presse Canadienne.

Nous avons besoin de votre aide !

Le premier ministre Justin Trudeau s'est allié aux médias traditionnels en leur offrant près de 600 millions de dollars. Au média Le Peuple, nous refusons toute aide gouvernementale. Afin de survivre et de devenir un véritable média de masse indépendant, nous avons cependant besoin de votre implication. Vous pouvez faire la différence.

Aidez-nous financièrement en achetant un abonnement :

Acheter un abonnement

Suivez notre journal afin de ne rien manquer de nos derniers articles :

Suivre le journal

Que pensez-vous de cet article ?