Accusée de financer le terrorisme, elle reçoit une subvention

Accusée de financer le terrorisme, elle reçoit une subvention

ven, 14/06/2019 – 08:45
Posté dans :
3 commentaires

ISNA-Canada, une organisation caritative, entretiendrait des liens avec des groupes pakistanais.

Voici la ou les sources de cet article : Global NewsVoici la source de la photo : CC0

Une organisation caritative d'origine islamique qui a été suspendue à plusieurs reprises par l'Agence du revenu du Canada (ARC) aura droit malgré tout à une subvention dans le cadre du programme Emplois d'été Canada.

L'Islamic Society of North America (ISNA-Canada) de Mississauga, en Ontario, recevra 25 787 $ de la part d'Emploi et Développement social Canada pour la prochaine saison estivale. L'organisation a pourtant été sanctionnée en octobre dernier pour avoir « omis de faire preuve de diligence raisonnable » dans une affaire de transfert d'argent de l'ordre de 136 000 $ au Cachemire.

Selon l'ARC, « les ressources de [l'ISNA] pourraient avoir été utilisées, directement ou indirectement, pour soutenir le [parti politique] Jamaat-e-Islami et/ou sa branche armée, le Hizbul Mujahideen », tous deux du Pakistan et désignés comme entités terroristes par l'Union européenne.

« ISNA-Canada abhorre et rejette le terrorisme sous toutes ses formes et nie catégoriquement tout lien terroriste. Nous restons politiquement impartiaux et ne sommes liés à aucun groupe politique ou extrémiste », a-t-on déclaré chez l'organisation caritative qui avait également reçu une subvention d'Emplois d'été Canada l'an dernier.

Des infractions qui s'accumulent

ISNA-Canada n'en est pas à ses premiers démêlés avec l'Agence du revenu. Trois de ses filiales ont vu leur statut d'oeuvre de bienfaisance retiré dans le passé. La première, l'ISNA Development Foundation, a été sanctionnée en septembre 2013 pour avoir acheminé 282 000 $ au Jamaat-e-Islami.

La deuxième, l'ISNA Islamic Services of Canada, a perdu son statut en 2017 après que les vérificateurs de l'ARC eurent exprimé leurs préoccupations concernant le financement possible du Hizbul Mujahideen. La dernière, la Canadian Islamic Trust Foundation (CITF), a elle aussi perdu son statut en 2017.

La CITF possède quatre immeubles au Québec : le Centre culturel islamique de la Mauricie (Trois-Rivières), l'Association culturelle islamique de l'Estrie (Sherbrooke), la Mosquée de Montréal (NDG, Montréal) et l'École musulmane de Montréal (NDG, Montréal).

L'Association culturelle islamique de l'Estrie (ACIE) est la principale mosquée de Sherbrooke. Quatre djihadistes – Chiheb Esseghaier, Samir Halilovic, Youssef Sakhir et Sayed Zakria Habibi – avaient autrefois fréquenté ce lieu de culte. Samir Halilovic, Youssef Sakhir et Sayed Zakria Habibi sont partis joindre l'État islamique, tandis que Chiheb Esseghaier a été condamné à la prison à vie en 2015 pour avoir tenté de faire dérailler un train de passagers de VIA Rail.

Précisons enfin que la division américaine de l'ISNA a été désignée par le département de la justice des États-Unis comme co-conspiratrice dans le financement de millions de dollars destinés au Hamas, la branche armée des Frères musulmans.

Nous avons besoin de votre aide !

Le premier ministre Justin Trudeau s'est allié aux médias traditionnels en leur offrant près de 600 millions de dollars. Au média Le Peuple, nous refusons toute aide gouvernementale. Afin de survivre et de devenir un véritable média de masse indépendant, nous avons cependant besoin de votre implication. Vous pouvez faire la différence.

Aidez-nous financièrement en achetant un abonnement :

Acheter un abonnement

Suivez notre journal afin de ne rien manquer de nos derniers articles :

Suivre le journal

Que pensez-vous de cet article ?