Québec veut plus d'immigrants économiques et moins de réfugiés

Québec veut plus d'immigrants économiques et moins de réfugiés

jeu, 11/07/2019 – 16:00
Posté dans :
3 commentaires

Le premier ministre François Legault veut exiger du fédéral qu'il accueille 65 % d'immigrants économiques.

Voici la ou les sources de cet article : Twitter, The Huffington Post et La Presse / Voici la source de la photo : Courtoisie

François Legault aura réussi son pari : convaincre ses homologues premiers ministres d'exiger du gouvernement fédéral une cible minimale de 65 % pour l'immigration économique.

Le taux est actuellement de 55 %, tandis que 45 % des nouveaux arrivants sont des réfugiés et des personnes issues du programme de réunification familiale. Au Conseil de la fédération, à Saskatoon, les 13 premiers ministres des provinces et territoires se sont donc entendus sur la nouvelle cible et ont signé un texte conjoint mettant l'accent sur l'immigration économique.

Mais si le Québec souhaite que le fédéral diminue le nombre de réfugiés, l'Ontario, de son côté, ne semble pas chaude à cette idée pour le moment. Rien n'est donc encore décidé sur la façon d'atteindre la fameuse cible de 65 %.

Par ailleur, La Presse rapportait dans son édition de jeudi que le gouvernement caquiste avait suspendu « un programme qui permettait aux étudiants étrangers diplômés d'une université québécoise d'immigrer par la voie rapide ». Par l'entremise de ce programme, créé en 2010, les étudiants étrangers pouvaient très rapidement obtenir un certificat de sélection du Québec, une première étape vers l'obtention de la résidence permanente.

L'attaché de presse au ministère de l'Immigration a cependant tenu à préciser que la suspension allait se terminer le 1er novembre, le temps que le gouvernement puisse poursuivre sa refonte du système d'immigration.

Nous avons besoin de votre aide !

Le premier ministre Justin Trudeau s'est allié aux médias traditionnels en leur offrant près de 600 millions de dollars. Au média Le Peuple, nous refusons toute aide gouvernementale. Afin de survivre et de devenir un véritable média de masse indépendant, nous avons cependant besoin de votre implication. Vous pouvez faire la différence.

Aidez-nous financièrement en achetant un abonnement :

Acheter un abonnement

Suivez notre journal afin de ne rien manquer de nos derniers articles :

Suivre le journal

Que pensez-vous de cet article ?