18 millions de dollars pour prévenir le pire chez les libéraux

18 millions de dollars pour prévenir le pire chez les libéraux

mer, 31/07/2019 – 16:45
Posté dans :
1 commentaire

Alors que le pouvoir semble lui filer entre les doigts, l'administration Trudeau a fait bondir ses dépenses en publicité.

Voici la ou les sources de cet article : CTV News et La Presse #1 et #2, Gouvernement du Canada, Openparliament / Voici la source de la photo : Radio Television Malacañang, Domaine public (Image rognée)

Ottawa a dépensé 17,7 millions de dollars en publicités d'avril à juin, avant que ne débute la période préélectorale au pays en vue du scrutin général d'octobre. Ce montant correspond à une augmentation d'environ 21 % pour la même période l'an dernier.

Rappelons que l'administration Trudeau a implanté de nouvelles règles régissant les publicités avec son projet de loi C-76 sur la refonte de la loi électorale, lequel est entré en vigueur cette année. Les changements impliquent, notamment, « l'obligation pour les partis politiques [...] de s'identifier dans les publicités partisanes pendant la période précédant la période électorale ».

Les libéraux avaient, en outre, confié à une tierce partie la responsabilité de passer au peigne fin les campagnes excédant un demi-million de dollars en collaboration avec les Normes de la publicité, un organisme d'autoréglementation spécialité dans le domaine.

Or, c'est précisément grâce à cette initiative qu'une publicité vantant le nouveau crédit d'impôt relatif au climat pour les résidents du Nouveau-Brunswick, de l'Ontario, du Manitoba et de la Saskatchewan a dû être modifiée avant sa publication dans les journaux et sa diffusion sur les ondes radiophoniques au printemps. La publicité, jugée comme n'étant « pas une déclaration neutre », affirmait que le crédit d'impôt contribuerait à « une économie plus propre » et « plus abordable pour tous ».

Jeter le blâme sur l'adversaire

Justin Trudeau disait vouloir encourager « les députés de l'opposition à présenter des amendements et des propositions » au projet de loi C-76 lors des travaux parlementaires tandis que les libéraux s'affairaient en Chambre à couper court aux débats entourant la réforme de la loi électorale au pays.

Comme de raison, le premier ministre s'était justifié en déclarant que « contrairement [aux députés de l'opposition] lorsqu'ils étaient au pouvoir », son gouvernement s'est montré et demeure ouvert « aux suggestions visant à améliorer la démocratie canadienne ».

Au Conseil du Trésor, on a défendu le montant d'argent élevé dépensé par le PLC avant le 30 juin. Un porte-parole de la présidente du Conseil a avancé dans un courriel « que le gouvernement conservateur précédent utilisait la publicité gouvernementale à des fins politiques ». Jouant un peu avec les mots, il a ajouté que le Parti libéral fournissait « aux Canadiens les informations dont ils ont besoin de manière responsable et non partisane ».

Nous avons besoin de votre aide !

Le premier ministre Justin Trudeau s'est allié aux médias traditionnels en leur offrant près de 600 millions de dollars. Au média Le Peuple, nous refusons toute aide gouvernementale. Afin de survivre et de devenir un véritable média de masse indépendant, nous avons cependant besoin de votre implication. Vous pouvez faire la différence.

Aidez-nous financièrement en achetant un abonnement :

Acheter un abonnement

Suivez notre journal afin de ne rien manquer de nos derniers articles :

Suivre le journal

Que pensez-vous de cet article ?