« Le Canada et le Québec doivent accueillir plus de réfugiés »

« Le Canada et le Québec doivent accueillir plus de réfugiés »

ven, 09/08/2019 – 14:45
Posté dans :
27 commentaires

Ces propos proviennent du représentant du Haut-Commissariat des Nations unies pour les réfugiés, Jean-Nicolas Beuze.

Voici la ou les sources de cet article : Le DevoirTwitter, Gouvernement du Québec / Voici la source de la photo : CC0

Le représentant du Haut-Commissariat des Nations unies pour les réfugiés, Jean-Nicolas Beuze, sera de passage à l'Assemblée nationale le 15 août dans le cadre de la consultation sur la planification de l'immigration au Québec pour la période 2020-2022.

M. Beuze y présentera un mémoire dont les grandes lignes sont connues : le Québec doit accueillir plus de réfugiés. L'an dernier, la province en avait accepté 8 832, mais le gouvernement caquiste cherche à obtenir un accord avec Ottawa pour diminuer ce nombre à 7 500 jusqu'en 2022.

Or, pour Jean-Nicolas Beuze, le Québec n'en fait pas assez. En entrevue à La Presse canadienne, il a simulé une comparaison avec le Liban, un pays qui manque d'eau potable, mais qui accueille les « gens à bras ouverts », selon lui. Et comme il l'a fait à quelques reprises, le représentant de l'ONU n'a pas raté l'occasion de déplorer la montée d'un discours « nocif », « très dangereux » et raciste.

« On essaye d'apporter un narratif différent sur ces questions-là basé sur des faits, par exemple le fait que la plupart des réfugiés très rapidement trouvent un travail et donc ne sont pas un fardeau pour le contribuable québécois », a-t-il dit, en ajoutant, sans prouver ses dires à l'aide de données, que le taux de réussite scolaire des enfants de réfugiés était supérieur aux enfants nés ici.

Sur Twitter, il a poussé plus loin la rhétorique en parlant directement aux Québécois : « Mon appel aux Québécois: la Province peut accepter plus de réfugiés. Un geste de solidarité qui fait sens d'un point de vue socio-économique, culturel, démographique - comme le démontrent les chiffres », a-t-il écrit, encore une fois sans prouver son assertion.

Nous avons besoin de votre aide !

Le premier ministre Justin Trudeau s'est allié aux médias traditionnels en leur offrant près de 600 millions de dollars. Au média Le Peuple, nous refusons toute aide gouvernementale. Afin de survivre et de devenir un véritable média de masse indépendant, nous avons cependant besoin de votre implication. Vous pouvez faire la différence.

Aidez-nous financièrement en achetant un abonnement :

Acheter un abonnement

Suivez notre journal afin de ne rien manquer de nos derniers articles :

Suivre le journal

Que pensez-vous de cet article ?