La CAQ veut créer un poste de Commissaire à la langue française

La CAQ veut créer un poste de Commissaire à la langue française

mar, 13/08/2019 – 15:00
Posté dans :
3 commentaires

Les citoyens pourront formuler des plaintes et des recommandations de façon à assurer la primauté du français au Québec.

Voici la ou les sources de cet article : La Presse et Gouvernement du Québec / Voici la source de la photo : Courtoisie

Le gouvernement Legault travaille présentement à l'élaboration d'un « plan d'action sur la défense et la promotion du français » au Québec, lequel impliquerait vraisemblablement la création d'un poste de Commissaire à la langue française, selon ce qu'a appris La Presse. Cette mesure pourrait également signifier l'abolition du Conseil supérieur de la langue française, dont les fonctions seraient transférées au nouveau Commissaire.

Entre autres fonctions, celui-ci serait chargé de recevoir les plaintes et les recommandations du public en matière de respect du français.

C'est la députée caquiste pour la circonscription d'Iberville, Claire Samson, qui, dans un rapport déposé en 2016, avait lancé l'idée. Elle jugeait que l'Office québécois de la langue française était juge et partie, ayant le mandat de faire appliquer la loi 101, de juger de son application et de recevoir les plaintes du public. La suggestion de Mme Samson a par ailleurs trouvé preneur au Congrès de la Commission de la Relève de la Coalition Avenir Québec cette fin de semaine.

Dans une entrevue accordée à Stéphan Bureau à l'émission Médium Large, le 18 décembre 2018, sur les ondes de Radio-Canada, la ministre de la Culture et des Communications et ministre de la langue française, Nathalie Roy, avait fait part des différents dossiers sur lesquels elle comptait travailler à partir de 2019. Elle avait notamment manifesté son intention de renforcer l'application de la loi 101 dans l'affichage commercial au Québec.

Nous avons besoin de votre aide !

Le premier ministre Justin Trudeau s'est allié aux médias traditionnels en leur offrant près de 600 millions de dollars. Au média Le Peuple, nous refusons toute aide gouvernementale. Afin de survivre et de devenir un véritable média de masse indépendant, nous avons cependant besoin de votre implication. Vous pouvez faire la différence.

Aidez-nous financièrement en achetant un abonnement :

Acheter un abonnement

Suivez notre journal afin de ne rien manquer de nos derniers articles :

Suivre le journal

Que pensez-vous de cet article ?