George Soros accusé de jouer une « partie d'échecs mondiale »

George Soros accusé de jouer une « partie d'échecs mondiale »

lun, 19/08/2019 – 14:30
Posté dans :
9 commentaires

C'est ce que soutient le représentant équato-guinéen auprès de l'ONU, pour qui le milliardaire est un criminel.

Voici la ou les sources de cet article : Xinhua News / Voici la source de la photo : Niccolò Caranti, WikimediaCC BY-SA 3.0

Jeudi, le représentant permanent de la République de Guinée équatoriale auprès de l'ONU, Anatolio Ndong Mba, a accusé George Soros d'être un « criminel ». Selon lui, le richissime financier s'adonnerait à une « partie d'échecs mondiale ».

M. Ndong Mba a fait cette sortie après que l'organisation Amnistie internationale eut publié un article déplorant la condition des droits de l'homme dans ce pays. Le représentant équato-guinéen croit que la production de ce rapport a été organisée et financée par le biais de l'Open Society Foundation, une des organisations chapeautées par M. Soros. C'est du moins ce que M. Ndong Mba a fait valoir pendant une conférence de presse tenue au siège des Nations Unies.

« Il est de notoriété publique que M. George Soros est un criminel milliardaire et spéculateur financier avec des intérêts géostratégiques et impérialistes évidents, qui a consacré sa vie au soutien de mouvements impérialistes ainsi qu'à l'expansion du capitalisme en arrosant d'innombrables pays au cours de plusieurs décennies », a-t-il lancé.

En fait, Anatolio Ndong Mba craint que les enfants équato-guinéens soient « déplacés comme des pièces sur l'échiquier mondial où joue le criminel George Soros ». Pour appuyer ses propos, il a cité en exemple d'autres cas où le financier aurait agi en arrière-plan, notamment lors du printemps arabe ou de mouvements « contre-révolutionnaires et anticommunistes en Europe de l'Est ».

Nous avons besoin de votre aide !

Le premier ministre Justin Trudeau s'est allié aux médias traditionnels en leur offrant près de 600 millions de dollars. Au média Le Peuple, nous refusons toute aide gouvernementale. Afin de survivre et de devenir un véritable média de masse indépendant, nous avons cependant besoin de votre implication. Vous pouvez faire la différence.

Aidez-nous financièrement en achetant un abonnement :

Acheter un abonnement

Suivez notre journal afin de ne rien manquer de nos derniers articles :

Suivre le journal

Que pensez-vous de cet article ?