Chrystia Freeland menacée par une chaîne publique chinoise

Chrystia Freeland menacée par une chaîne publique chinoise

mer, 21/08/2019 – 14:15
Posté dans :
2 commentaires

Visiblement, la Chine en a plus qu'assez de recevoir des leçons de la part de la ministre des Affaires étrangères du Canada.

Voici la ou les sources de cet article : The Globe and MailVoici la source de la photo : Gouvernement ukrainienCC BY 4.0

Il n'aura pas fallu attendre très longtemps pour que la déclaration sur la situation à Hong Kong de la ministre des Affaires étrangères, Chrystia Freeland, fasse monter d'un cran les tensions déjà palpables entre la Chine et le Canada.

Mardi, les présentateurs de nouvelles du bulletin Xinwen Lianbo diffusé sur la Télévision Centrale de Chine ont fortement critiqué la ministre des Affaires étrangères en réaction à une missive implorant les manifestants et le gouvernement chinois « de faire preuve de retenue, de rejeter la violence et de prendre des mesures urgentes pour désamorcer la situation ».

Dans un bulletin dont l'auditoire est évalué à plus de 130 millions de téléspectateurs, on a notamment reproché à la ministre des Affaires étrangères d'avoir émis trois déclarations distinctes sur Hong Kong depuis le début du mois de mai. La Chine « demande solennellement à la partie canadienne de faire preuve de prudence quand il est question de Hong Kong », ont ajouté les présentateurs en référence à des commentaires faits par un porte-parole du ministre des Affaires étrangères de la Chine au cours de la journée.

Même si Mme Freeland a signé conjointement cette missive avec son homologue de l'Union européenne (UE), Federica Mogherini, elle seule a eu droit à ces mises en garde de la part du gouvernement chinois.

Notons qu'il s'agit d'une mesure pour le moins inhabituel puisque l'émission porte en règle générale sur des affaires locales. Selon Su Hao, un professeur enseignant la diplomatie à l'Université des affaires étrangères de Chine, il s'agit d'un avertissement lancé à Ottawa. Son opinion est d'ailleurs partagée par un professeur de relations internationales travaillant à l'Université Renmin de Pékin, Shi Yinhong, qui croit même que la situation pourrait s'envenimer.

Nous avons besoin de votre aide !

Le premier ministre Justin Trudeau s'est allié aux médias traditionnels en leur offrant près de 600 millions de dollars. Au média Le Peuple, nous refusons toute aide gouvernementale. Afin de survivre et de devenir un véritable média de masse indépendant, nous avons cependant besoin de votre implication. Vous pouvez faire la différence.

Aidez-nous financièrement en achetant un abonnement :

Acheter un abonnement

Suivez notre journal afin de ne rien manquer de nos derniers articles :

Suivre le journal

Que pensez-vous de cet article ?