Dalila Awada, femme inspirante ? Les réactions fusent !

Dalila Awada, femme inspirante ? Les réactions fusent !

ven, 05/01/2018 – 08:00
Posté dans :
5 commentaires

Dalila Awada a été sacrée « femme inspirante » par Le Journal de Montréal le 3 janvier dernier.

Sources : Le Journal de Montréal, Twitter #1, #2, #3 et IndieGogo (vidéo) / Photo : ibourgeault_tasse, Flickr, CC BY 2.0

Le Journal de Montréal a publié le 3 janvier dernier une liste de « 31 femmes québécoises inspirantes à surveiller en 2018 » et parmi celles-ci, on retrouve Dalila Awada, qui est décrite comme une « activiste antiraciste et féministe » par la rédaction. Celle-ci explique que Mme Awada apparaît sur son palmarès, car elle fait « entendre les voix des femmes racisées et autochtones, soit des voix qui sont très souvent réduites au silence » – un type de langage souvent employé pour accuser les Québécois de discrimination ou de racisme systémique.

Sur les réseaux sociaux, les réactions n'ont pas tardé. Ainsi, un internaute, Savoie Jac, s'est demandé : « Comment peut-elle se dire activiste anti-racisme, elle passe son temps à traiter de racistes ceux qui ne partagent pas ses dogmes ! » Rachel Dumais a dit : « Elle inspire le mépris oui. » GJacques est allé plus loin : « Elle inspire la haine... »

Louise Lafontaine a écrit : « Dalila Awada inspirante? Sérieux? » Elle dit qu'elle aurait préféré voir Djemila Benhabib, Nadia El-Mabrouk ou encore Fatima Houda-Pépin dans le palmarès. « Voilà de VRAIES féministes! », a-t-elle déclaré. Claire Plourde lui a répliqué : « Très vrai. Qui choisit ces personnalités? Il me semble qu'il y a des femmes beaucoup plus inspirantes que Dalila Awada. »

Son de cloche similaire du côté d'une autre internaute, Joanne Cool : « Je ne suis pas d'accord du tout avec certaines nominations. Dalila Awada? Inspirante pour qui? Sûrement pas pour les Iraniennes, les Égyptiennes, les Algériennes, les Saoudiennes qui combattent pour le droit de ne pas se voiler. Où sont les femmes défendant la laïcité et l'égalité? »

Rappelons que Dalila Awada poursuit en diffamation Philippe Magnan, l'auteur du site Poste de veille, qui combat l'islam radical. L'animateur indépendant Andre Pitre a recueilli près de 3 000 $ CAD de ses supporteurs afin d'assister au procès – qui doit débuter dans les prochains jours –, car il ne croit pas que les médias traditionnels en parleront ou en feront une couverture objective. Il dit ne pas avoir de parti pris, mais être simplement intéressé par la vérité.

Nous avons besoin de votre aide !

Le premier ministre Justin Trudeau s'est allié aux médias traditionnels en leur offrant près de 600 millions de dollars. Au média Le Peuple, nous refusons toute aide gouvernementale. Afin de survivre et de devenir un véritable média de masse indépendant, nous avons cependant besoin de votre implication. Vous pouvez faire la différence.

Aidez-nous financièrement en achetant un abonnement :

Acheter un abonnement

Suivez notre journal afin de ne rien manquer de nos derniers articles :

Suivre le journal

Que pensez-vous de cet article ?