Un cimetière chrétien vandalisé au Saguenay

Un cimetière chrétien vandalisé au Saguenay

jeu, 31/05/2018 – 07:30
Posté dans :
3 commentaires

Étrangement, l'événement est passé totalement inaperçu chez la classe politique au Québec.

Sources de l'article : Le Quotidien et Facebook / Source de la photo : CC0

Le cimetière Saint-Philippe d'Arvida a été l'objet d'actes de vandalisme dimanche en début de soirée. C'est un automobiliste qui passait près du cimetière qui aurait alerté les policiers. Deux jeunes ont été arrêtés, un mineur et un jeune adulte.

« Il faut évaluer les dommages, mais on parle de plus de 5 000 $ », a déclaré le porte-parole de la Sécurité publique de Saguenay, Bruno Cormier. « Plusieurs figurines et statuettes ont été cassées et plusieurs pierres ont été renversées. Une plainte officielle a été déposée ».

Le conseiller municipal du quartier Saint-Philippe, Carl Dufour, s'est dit choqué par ces incidents. « C'est un manque de civisme et un manque de respect flagrants. Il va falloir que ces mineurs-là soient responsables », a-t-il dit.

La nouvelle est totalement passé inaperçue chez la classe politique, ce qui contraste avec le bruit que produit ce type d'événements à l'endroit d'une mosquée. Contraste qui n'a pas échappé à la Fédération des Québécois de souche.

« Si ça avait été un cimetière musulman, la classe politique entière se serait offusquée, avant même de connaître les motivations réelles du vandalisme », a écrit l'organisme sur sa page Facebook. « L'extrême-droite aurait été blâmée, les dirigeants musulmans seraient à la télé et Trudeau verserait assurément quelques larmes. Sans crier à la christianophobie, peut-on espérer un minimum de dénonciations face à ce déplorable incident ? »

Au début d'avril, deux églises de Halifax avaient été souillées par des graffitis durant la fin de semaine de Pâques, événements qui n'avaient pas soulevé davantage de passion chez les politiciens du pays.

Nous avons besoin de votre aide !

Le premier ministre Justin Trudeau s'est allié aux médias traditionnels en leur offrant près de 600 millions de dollars. Au média Le Peuple, nous refusons toute aide gouvernementale. Afin de survivre et de devenir un véritable média de masse indépendant, nous avons cependant besoin de votre implication. Vous pouvez faire la différence.

Aidez-nous financièrement en achetant un abonnement :

Acheter un abonnement

Suivez notre journal afin de ne rien manquer de nos derniers articles :

Suivre le journal

Que pensez-vous de cet article ?