La répression s'abat sur celui qui a tenu tête à Justin Trudeau

La répression s'abat sur celui qui a tenu tête à Justin Trudeau

mer, 25/07/2018 – 11:15
Posté dans :
2 commentaires

Mathieu Brien qui avait interpellé Trudeau le 23 juin dernier subit de plein fouet une répression visant les contestataires.

Voici la ou les sources de cet article : La Presse, Le Journal de Montréal #1, #2 et Global NewsVoici la source de la photo : CC0

Mathieu Brien, un jeune militant du Bloc québécois (BQ), fait face à des accusations d'entrave à un agent de la paix. Le principal intéressé, outre qu'il avait proféré quelques remontrances bien senties à Justin Trudeau, n'a pourtant jamais eu d'embrouille avec les policiers venus l'interpeller.

Son avocat, Me Michaud, a confié à l'agence de presse LCN que l'intervention de la police de Montréal aurait été nettement abusive. « Quand la police de Montréal est intervenue, deux policiers à bicyclette l'ont encadré, l'ont poussé. Ils l'ont laissé en pleine chaleur dans la voiture, le temps de bien se concerter entre eux pendant plus d'une heure », plaide-t-il.

Une réaction judiciaire disproportionnée

Le jeune Brien s'est fait arrêter parce qu'il avait accusé Trudeau « d'être venu nous narguer chez nous », une invective qui a fait tout un tabac sur les médias sociaux. Justin Trudeau, qui profitait de la Saint-Jean pour saluer des citoyens au parc Jarry, avait rétorqué que « l'intolérance n'avait pas sa place au Québec ».

L'avocat du prévenu conteste, par ailleurs, les conditions de remise en liberté de son client qui lui interdisent de s'adonner à des activités politiques et, même, d'exercer son droit de vote durant les prochaines élections provinciales.

Justin sur les traces de son père

Mathieu Brien estime que Justin Trudeau use de la même arrogance que son père, à une époque où Pierre Elliott Trudeau était venu narguer une foule de patriotes lors de la Saint-Jean-Baptiste du 24 juin 1968. Des émeutes avaient éclaté à la suite de cette provocation et la répression ne s'était pas fait attendre.

Celui qui a osé tenir tête à Justin Trudeau estime que « l'histoire se répète, d'abord comme une tragédie, puis comme une farce. J'ai l'impression que c'est une farce ce premier ministre-là ».

Son avocat, outre qu'il plaidera la non-culpabilité, n'hésitera pas à contester les conditions de remise en liberté de son client. Considérant le côté ridicule de toute cette affaire, Me Michaud s'est présenté au palais de justice de Montréal, lundi, en portant un t-shirt sur lequel avait été imprimée une photo du premier ministre avec des oreilles de Mickey Mouse.

Nous avons besoin de votre aide !

Le premier ministre Justin Trudeau s'est allié aux médias traditionnels en leur offrant près de 600 millions de dollars. Au média Le Peuple, nous refusons toute aide gouvernementale. Afin de survivre et de devenir un véritable média de masse indépendant, nous avons cependant besoin de votre implication. Vous pouvez faire la différence.

Aidez-nous financièrement en achetant un abonnement :

Acheter un abonnement

Suivez notre journal afin de ne rien manquer de nos derniers articles :

Suivre le journal

Que pensez-vous de cet article ?