« Le voile a une symbolique d'assujettissement »

« Le voile a une symbolique d'assujettissement »

mar, 09/10/2018 – 08:00
Posté dans :
7 commentaires

C'est ce qu'affirme Myriam Keyzer, une Québécoise qui dit s'être fait imposer le voile alors qu'elle était enfant.

Voici la ou les sources de cet article : FacebookVoici la source de la photo : Frank Boston, FlickrCC BY 2.0

En plein débat sur la laïcité au Québec, une internaute a livré un vibrant témoignage à propos de ce sujet, samedi dernier, sur son compte Facebook. Considérant le port du voile par les femmes comme étant un symbole d'asservissement, Myriam Keyzer invite ses concitoyens de confessions diverses à reconnaître la blessure que porte le peuple québécois relativement au carcan que lui a imposé la religion catholique. Et par conséquent, à respecter le choix des Québécois quant à leur décision de se départir de l'asservissement de la religion en général.

« Par respect pour ceux qui ont été blessés par la religion, par respect pour les Québécois »

Pour Myriam Keyzer, « le Québec c'est un peuple qui a été blessé par la religion ». « [C'est] un peuple qui a été assujetti par la religion », renchérit-elle. Mme Keyzer poursuit en argumentant que le Québec « a décidé de se tenir debout » et de revendiquer son plein pouvoir. Ainsi, ce pouvoir réside selon elle en la capacité des Québécois de décider de qui ils sont dans tout ce qu'ils sont. C'est-à-dire, entre autres, que les Québécois se sont donné le pouvoir de décider de ne rien porter sur la tête.

Ensuite, Mme Keyzer soutient que « ce n'est pas parce qu'ici au Québec on refuse l'assujettissement des symboles […] qu'on refuse d'accueillir les gens qui viennent d'ailleurs ». Elle ajoute que si le fait de porter le voile est si banal pour ceux qui le font, et que « si c'est si banal pour tout le monde d'accepter » que certaines personnes portent le voile, alors il devrait en être de même lorsqu'il est question pour ces individus de l'enlever.

Mme Keyser conclut son intervention par un cri du cœur. S'adressant à ses concitoyens en provenance d'ailleurs, elle leur demande de vivre leur religion dans leur intimité et d'être neutres dans l'espace public « par respect pour ceux qui ont été blessés par la religion, par respect pour les Québécois », eux qui ont choisi de se soustraire à la mainmise de la religion sur leurs vies.

Nous avons besoin de votre aide !

Le premier ministre Justin Trudeau s'est allié aux médias traditionnels en leur offrant près de 600 millions de dollars. Au média Le Peuple, nous refusons toute aide gouvernementale. Afin de survivre et de devenir un véritable média de masse indépendant, nous avons cependant besoin de votre implication. Vous pouvez faire la différence.

Aidez-nous financièrement en achetant un abonnement :

Acheter un abonnement

Suivez notre journal afin de ne rien manquer de nos derniers articles :

Suivre le journal

Que pensez-vous de cet article ?