L'histoire des Québécois de nouveau remise en question

L'histoire des Québécois de nouveau remise en question

lun, 03/12/2018 – 13:30
Posté dans :
2 commentaires

Le programme d'histoire au Québec serait trop axé sur le groupe ethnoculturel que constituent les Québécois francophones.

Voici la ou les sources de cet article : La PresseVoici la source de la photo : Dooblem, WikimediaCC BY-SA 3.0

Le contenu de deux manuels d'histoire du Québec et du Canada utilisés dans les classes de troisième et quatrième secondaire serait trop axé sur l'expérience et les événements du groupe ethnique, linguistique et culturel des Québécois francophones.

C'est ce qu'a conclu un comité d'experts mandaté par la Commission scolaire English-Montréal, lequel préconise le retrait de tous ces manuels à compter de 2021.

Des manuels d'histoire qui s'éloignent du multiculturalisme

Pour les historiens chargés de l'étude, un des problèmes avec les ouvrages ciblés est que les Autochtones y sont présentés comme « l'autre » et comme des antagonistes, « plutôt que des êtres humains dont le territoire a été colonisé par des étrangers ».

D'autre part, on ferait fi dans ces manuels d'histoire de la contribution des différentes vagues d'immigrants irlandais, italiens, grecs, portugais, haïtiens et autres à la transformation de la métropole québécoise.

Enfin, les auteurs du rapport stipulent que l'histoire des Noirs est pratiquement ignorée des manuels en question et que « les femmes sont reléguées à quelques encadrés ou paragraphes distincts ».

Soulignons que le comité d'experts appelé à se pencher sur les deux manuels d'histoire du Québec et du Canada utilisés dans les classes de troisième et quatrième secondaire au Québec était composé de Terry Copp, historien militaire et professeur émérite à l'Université Wilfrid-Laurier, en Ontario, Jennifer Lonergan, historienne canadienne et entrepreneure sociale à Montréal, et John Zucchi, professeur d'histoire à l'Université McGill.

Nous avons besoin de votre aide !

Le premier ministre Justin Trudeau s'est allié aux médias traditionnels en leur offrant près de 600 millions de dollars. Au média Le Peuple, nous refusons toute aide gouvernementale. Afin de survivre et de devenir un véritable média de masse indépendant, nous avons cependant besoin de votre implication. Vous pouvez faire la différence.

Aidez-nous financièrement en achetant un abonnement :

Acheter un abonnement

Suivez notre journal afin de ne rien manquer de nos derniers articles :

Suivre le journal

Que pensez-vous de cet article ?