Une chanson de Noël épinglée par la rectitude politique

Une chanson de Noël épinglée par la rectitude politique

mer, 05/12/2018 – 10:00
Posté dans :
1 commentaire

Les paroles de Baby, It's cold outside, de 1944, ont été jugées inappropriées par des radiodiffuseurs.

Voici la ou les sources de cet article : CBC, Narcity et The National Post / Voici la source de la photo : manfredrichter, CC0

Une chanson composée en 1944 a fait trembler les colonnes du temple de la radiophonie cette semaine. Baby, It's Cold Outside, interprétée par de nombreux artistes et considérée comme une oeuvre classique de Noël, sera dorénavant bannie des ondes de Radio-Canada et de CBC, ainsi que des stations de radio détenues par Rogers Media et Bell Media.

Au Québec, les stations affectées par cette décision sont, entre autres, Énergie (NRJ), Virgin Radio et Rouge FM, en sus de Radio-Canada.

S'alignant sur la morale imposée par l'atmosphère oppressante qui se dégage du mouvement #MoiAussi, ces réseaux estiment que les paroles de la chanson sont inappropriées. Certains la considèrent même comme une « ode au viol ». Il faut dire que le fameux classique fait parler de lui depuis quelque temps déjà. Le National Post lui avait consacré un éditorial en 2004 en suggérant qu'il soit retiré des ondes.

Il serait trop long d'expliquer en détail la nature des paroles, mais en gros, le récit de la chanson tourne autour de deux personnages, un homme et une femme, le premier incitant la seconde à rester chez lui pour la nuit, car, après tout, « il fait froid dehors ».

Nous avons besoin de votre aide !

Le premier ministre Justin Trudeau s'est allié aux médias traditionnels en leur offrant près de 600 millions de dollars. Au média Le Peuple, nous refusons toute aide gouvernementale. Afin de survivre et de devenir un véritable média de masse indépendant, nous avons cependant besoin de votre implication. Vous pouvez faire la différence.

Aidez-nous financièrement en achetant un abonnement :

Acheter un abonnement

Suivez notre journal afin de ne rien manquer de nos derniers articles :

Suivre le journal

Que pensez-vous de cet article ?