L'ONU dénonce la montée d'un discours « xénophobe » au Canada

L'ONU dénonce la montée d'un discours « xénophobe » au Canada

sam, 08/12/2018 – 09:30
Posté dans :
9 commentaires

Un représentant canadien du Haut-Commissariat des Nations unies demande aux médias de contrer ce discours.

Voici la ou les sources de cet article : iPoliticsVoici la source de la photo : CC0

Le représentant du Canada auprès du Haut-Commissariat des Nations unies pour les réfugiés (HCR), Jean-Nicolas Beuze, se dit « préoccupé » par une rhétorique de plus en plus antagoniste utilisée à l'encontre des demandeurs d'asile au pays.

Dans une entrevue qu'il a accordée au journal en ligne iPolitics, M. Beuze exhorte les politiciens et les médias à lutter contre la « désinformation » touchant la question des immigrants et des réfugiés. Il déplore, entre autres, que le débat porte principalement sur les risques potentiels reliés à l'immigration et sur les coûts que celle-ci entraîne. Selon lui, on passerait trop sous silence les avantages économiques et sociaux que les réfugiés peuvent offrir.

« Les réfugiés peuvent occuper des emplois qui sont [rejetés par] les Canadiens », a déclaré M. Beuze. « [Ils] contribuent à la démographie de ce pays qui, comme la plupart des sociétés occidentales, a une population vieillissante ».

Jean-Nicolas Beuze est un habitué des envolées à l'emporte-pièce. L'an dernier, alors que le Québec recevait des milliers de migrants illégaux, il avait déclaré que la situation était « tout à fait gérable » et demandé aux Québécois de « relativiser » les choses. Quelques semaines avant cette déclaration, il avait exhorté le Canada à accueillir plus de réfugiés et à accorder plus de financement à la cause.

Notons que M. Beuze est plutôt bien reçu dans les officines du Parti libéral de Justin Trudeau. En septembre dernier, par exemple, il avait fait équipe avec les ministres Ahmed Hussen et Marie-Claude Bibeau pour pondre un texte de propagande sur l'« ouverture » du Canada, que le journal Maclean's avait publié.

Nous avons besoin de votre aide !

Le premier ministre Justin Trudeau s'est allié aux médias traditionnels en leur offrant près de 600 millions de dollars. Au média Le Peuple, nous refusons toute aide gouvernementale. Afin de survivre et de devenir un véritable média de masse indépendant, nous avons cependant besoin de votre implication. Vous pouvez faire la différence.

Aidez-nous financièrement en achetant un abonnement :

Acheter un abonnement

Suivez notre journal afin de ne rien manquer de nos derniers articles :

Suivre le journal

Que pensez-vous de cet article ?