Un autre imam fait des siennes en Colombie-Britannique

Un autre imam fait des siennes en Colombie-Britannique

jeu, 27/12/2018 – 18:18
Posté dans :
5 commentaires

Le cheik Younous Kathrada déteste Noël et l'a fait savoir dans un sermon qui a provoqué des spasmes sur les réseaux sociaux.

Voici la ou les sources de cet article : Russia Today, Sputnik News et CBCVoici la source de la photo : CC0

Ne parlez surtout pas de Noël au cheik Younous Kathrada de Victoria, en Colombie-Britannique. Devant de jeunes croyants musulmans rassemblés pour écouter son sermon le 23 décembre, le cheik a dit que souhaiter joyeux Noël aux chrétiens est un péché pire que le meurtre.

N'étant pas en reste, il a ajouté qu'il était préférable de commettre des « péchés » tels que l'adultère, le mensonge ou le meurtre plutôt que « de saluer les non-musulmans pour leurs fausses fêtes ». Selon Russia Today, la page Facebook de Kathrada s'est remplie de souhaits de « joyeux Noël » après que le Middle East Media Research Institute eut publié des extraits du sermon.

L'imam originaire de l'Afrique du Sud n'en était pas à ses premières frasques en terre canadienne. En 2004, il avait été l'objet d'une enquête à la suite de remarques qu'il avait faites durant un sermon à la mosquée Dar al-Madinah, à Vancouver, où il avait comparé les Juifs à des « singes » et à des « porcs ».

D'autres imams de la Colombie-Britannique ont récemment fait parler d'eux. En juin, Tarek Ramadan, de Vancouver, avait qualifié les soldats juifs de « tapettes » et partagé une caricature grossière d'une femme juive sur le point de planter un couteau dans le dos d'un soldat nazi, une représentation que certains ont interprétée comme étant une justification de l'Holocauste.

Ironie du sort, le premier ministre de la Colombie-Britannique, John Horgan, avait envoyé une lettre de reconnaissance à Ramadan, le 20 avril dernier, le remerciant de sa contribution à la communauté musulmane de la province. Pourtant, l'organisme B'nai Brith avait averti le bureau du premier ministre que l'imam avait déjà tenu des propos haineux à l'endroit des Juifs.

En septembre, le prédicateur Azhar Nasser, de Richmond, avait expliqué que l'homme a droit à des rapports intimes quand il le souhaite et que sa femme ne peut refuser ni même retarder cette « intimité ». Ces propos avaient été tenus dans le cadre d'un cours donné au Centre islamique Az-Zahraa.

Nous avons besoin de votre aide !

Le premier ministre Justin Trudeau s'est allié aux médias traditionnels en leur offrant près de 600 millions de dollars. Au média Le Peuple, nous refusons toute aide gouvernementale. Afin de survivre et de devenir un véritable média de masse indépendant, nous avons cependant besoin de votre implication. Vous pouvez faire la différence.

Aidez-nous financièrement en achetant un abonnement :

Acheter un abonnement

Suivez notre journal afin de ne rien manquer de nos derniers articles :

Suivre le journal

Que pensez-vous de cet article ?