Les Syriennes veulent ravoir leurs hommes

Les Syriennes veulent ravoir leurs hommes

sam, 29/12/2018 – 13:30
Posté dans :
10 commentaires

La guerre a entraîné une pénurie d'hommes en Syrie et les Syriennes demandent aux Occidentaux de les ramener au pays.

Voici la ou les sources de cet article : Voice of EuropeVoici la source de la photo : CC0

La longue guerre sanglante qui a fait rage en Syrie a laissé de profondes traces dans la démographie du pays. Il y a pénurie d'hommes et cette problématique se fait sentir dans tous les domaines de la société.

Selon le journal Voice of Europe, un reporter a raconté qu'environ 70 % des gens qu'il rencontrait en Syrie étaient des femmes. Les rues, les universités, les cafés débordent de femmes, a-t-il raconté.

C'est pourquoi les Syriennes lancent un cri d'alarme et souhaitent que les hommes qui ont migré vers des terres plus sûres reviennent au pays. L'une d'elles avait un message pour les pays occidentaux : « La solution consiste à les expulser et à les renvoyer en Syrie afin qu'ils puissent commencer à reconstruire le pays », a-t-elle dit.

Un message qu'avait déjà lancé le gouvernement syrien à la fin septembre. Dans son allocution prononcée à la 73e Assemblée générale des Nations unies, le ministre des Affaires étrangères de la Syrie, Walid al-Mouallem, avait affirmé que « toutes les conditions [étaient] réunies pour permettre le retour volontaire des réfugiés syriens dans le pays ».

Pour l'instant, les États occidentaux sont restés sourds à ces appels.

Nous avons besoin de votre aide !

Le premier ministre Justin Trudeau s'est allié aux médias traditionnels en leur offrant près de 600 millions de dollars. Au média Le Peuple, nous refusons toute aide gouvernementale. Afin de survivre et de devenir un véritable média de masse indépendant, nous avons cependant besoin de votre implication. Vous pouvez faire la différence.

Aidez-nous financièrement en achetant un abonnement :

Acheter un abonnement

Suivez notre journal afin de ne rien manquer de nos derniers articles :

Suivre le journal

Que pensez-vous de cet article ?