Comment le lobby anti-pétrole a infiltré le gouvernement Trudeau

Comment le lobby anti-pétrole a infiltré le gouvernement Trudeau

lun, 18/03/2019 – 08:15
Posté dans :
0 commentaire

Au coeur de ce lobby figure la Tides Foundation, financée entre autres par l'Open Society Foundation de George Soros.

Voici la ou les sources de cet article : The Financial Post, The National Post et Influence WatchVoici la source de la photo : CC0

Dans son édition du 14 mars, le Financial Post, sous la plume de Gwyn Morgan, raconte comment le lobby anti-pétrole s'est insinué dans la politique canadienne ces dernières années. Un lobby qui a pris du galon sous la gouverne du Parti libéral du Canada (PLC).

Tides Canada au coeur du lobby anti-pétrolier

Premier élément à retenir : les fonds qui soutiennent ce lobby proviennent essentiellement des États-Unis. Les principales organisations en cause : la Rockefeller Foundation, la Hewlett Foundation, ainsi que la David and Lucile Packard Foundation, qui ont versé des centaines de millions de dollars à une autre fondation « progressiste », la Tides Foundation, basée elle aussi aux États-Unis.

Selon le Financial Post, des dizaines de millions de dollars auraient été transférés de la Tides Foundation à sa filiale Tides Canada pour orchestrer une vaste campagne contre le pétrole des sables bitumineux. Comme stratégie prédominante, Tides Canada s'est activée à mobiliser les Premières nations pour qu'elles puissent mieux s'opposer aux projets pétroliers et aux compagnies qui les pilotent, entre autres en leur fournissant un soutien juridique.

Des fonds ont également été alloués à divers organismes, dont Greenpeace Canada, mais aussi Living Oceans Society, dont l'objectif était de « créer une opposition au pipeline Kinder Morgan », ainsi que Forest Ethics, qui mène « une action d'éducation et de sensibilisation en opposition aux pipelines de Kinder Morgan et de Northern Gateway ».

Copinage avec les libéraux de Justin Trudeau

Tous ces acteurs devaient évidemment s'appuyer sur un parti à Ottawa pour faire avancer leur cause. Ce parti, c'était le PLC de Justin Trudeau. Le Financial Post donne un exemple : un organisme appelé Leadnow aurait reçu à lui seul plus d'un million de dollars de Tides Canada pour organiser une offensive contre le gouvernement conservateur de Stephen Harper à l'élection de 2015. Leadnow se vante d'avoir aidé à défaire les candidats conservateurs dans 25 circonscriptions à travers le pays.

À ce sujet, le National Post rapportait le 23 mai 2017 que « 114 tierces parties ont dépensé 6 millions de dollars [pour l'élection de 2015] et nombre d'entre elles ont été financées par la Tides Foundation ».

Cette proximité avec le PLC s'est fait sentir jusque dans ses entrailles. Avant d'occuper le poste de principal conseiller du premier ministre Justin Trudeau, Gerald Butts a été, de 2008 à 2012, président et chef de la direction de la division canadienne de WWF, ou Fonds mondial pour la nature, un partenaire de Tides Canada.

D'autres joueurs du cercle libéral ont eu des accointances avec Tides Canada ou avec des organisations proches de cette dernière. Sarah Goodman, membre du personnel du cabinet du premier ministre, est une ancienne vice-présidente de Tides Canada. Marlo Raynolds, directeur de cabinet de la ministre de l'Environnement Catherine McKenna, est un ex-directeur de l'Institut Pembina, également soutenu par Tides Canada. Zoë Caron, chef de cabinet du ministre des Ressources naturelles Amarjeet Sohi, est une ancienne responsable du WWF Canada.

Fait à noter : en 2015, l'Open Society Foundation (OSF) de George Soros figurait au septième rang des plus gros donateurs de la Tides Foundation. L'OSF avait cette année-là remis 2 014 350 dollars à Tides aux États-Unis.

Nous avons besoin de votre aide !

Le premier ministre Justin Trudeau s'est allié aux médias traditionnels en leur offrant près de 600 millions de dollars. Au média Le Peuple, nous refusons toute aide gouvernementale. Afin de survivre et de devenir un véritable média de masse indépendant, nous avons cependant besoin de votre implication. Vous pouvez faire la différence.

Aidez-nous financièrement en achetant un abonnement :

Acheter un abonnement

Suivez notre journal afin de ne rien manquer de nos derniers articles :

Suivre le journal

Que pensez-vous de cet article ?