Italie : un Sénégalais a voulu brûler vifs 51 écoliers

Italie : un Sénégalais a voulu brûler vifs 51 écoliers

jeu, 21/03/2019 – 15:00
Posté dans :
4 commentaires

L'homme, un chauffeur d'autobus, aurait exprimé son mécontentement face aux lois italiennes sur l'immigration.

Voici la ou les sources de cet article : BBCTwitter et Le Soleil / Voici la source de la photo : CC0

Un véritable carnage a été évité mercredi près de Milan, en Italie, alors qu'un citoyen italien d'origine sénégalaise a mis le feu à l'autobus qu'il conduisait et qui transportait 51 écoliers. Ousseynou Sy a été arrêté et fait face à des accusations d'enlèvement, de tentative de meurtres, d'incendie criminel et de résistance à son arrestation.

Tous les jeunes, ainsi que le personnel enseignant qui les accompagnait, sont sains et saufs, selon la BBC, mais quatorze d'entre eux auraient été intoxiqués par la fumée. Tous voyageaient dans le cadre d'une sortie sportive. À un moment donné, le chauffeur a pris tout le monde en otage, emprunté une autre route que celle qui avait été prévue au départ avant de mettre le feu à l'autobus à l'aide d'essence, une fois celui-ci immobilisé par les policiers.

Ces derniers ont réussi à briser les vitres arrière du véhicule et à faire descendre les passagers avant que le feu ne fasse des ravages.

Un des membres du personnel enseignant a déclaré que le suspect avait exprimé son mécontentement face aux lois italiennes en matière d'immigration.

L'Agence France-Presse et le réseau britannique BBC précisent que l'homme était connu des policiers puisqu'il avait déjà été condamné pour voies de fait, agression sexuelle sur un mineur et conduite en état d'ébriété. Il n'entretiendrait aucun lien avec l'islamisme radical.

La couverture médiatique de l'événement a été plutôt sobre en Occident. Le fils du président Trump, Donald Jr., n'a pas manqué de souligner la chose sur Twitter. « Je ne suis pas du tout surpris que la couverture soit faible, voire nulle », a-t-il écrit. « [Le sujet] ne convient pas à la ligne narrative des médias, selon laquelle ceux qui essaient de venir ici sont des Mères Teresa [tandis que] ceux qui veulent la sécurité et le contrôle sont racistes. Voilà comment ça fonctionne ».

Nous avons besoin de votre aide !

Le premier ministre Justin Trudeau s'est allié aux médias traditionnels en leur offrant près de 600 millions de dollars. Au média Le Peuple, nous refusons toute aide gouvernementale. Afin de survivre et de devenir un véritable média de masse indépendant, nous avons cependant besoin de votre implication. Vous pouvez faire la différence.

Aidez-nous financièrement en achetant un abonnement :

Acheter un abonnement

Suivez notre journal afin de ne rien manquer de nos derniers articles :

Suivre le journal

Que pensez-vous de cet article ?