Mines congolaises : la face cachée de la révolution « verte »

Mines congolaises : la face cachée de la révolution « verte »

sam, 23/03/2019 – 11:39
Posté dans :
3 commentaires

En adoptant des politiques moralisatrices pour sauver la planète, l'Occident encourage des conditions de travail inhumaines.

Voici la ou les sources de cet article : The Sunday Times / Voici la source de la photo : CC0

Alors que les pays occidentaux ont amorcé une série d'efforts concertés pour remplacer les voitures fonctionnant avec des hydrocarbures par des véhicules électriques, ils choisissent pourtant de fermer les yeux sur les dommages collatéraux causés par cette industrie « propre ».

Subissant les répercussions de cette politique de l'autruche, la République démocratique du Congo (RDC) compte d'innombrables mines dans lesquelles des mineurs s'échinent à extraire du cobalt, un métal utilisé pour construire les batteries des véhicules électriques. On estime que 70 % du cobalt qui circulait en 2018 avait été soutiré de cette terre africaine, l'un des endroits les plus pauvres et corrompus de la planète.

Des hommes, des femmes et même des enfants sont appelés à creuser le sol avec de l'équipement rudimentaire, toujours avec un seul but en tête : répondre à la soif insatiable de l'Occident pour cet élément inséparable d'une technologie qui, nous dit-on, « sauvera » la Terre.

Bien que les conditions soient si terribles que les tunnels sont susceptibles de s'écrouler à tout moment, les mineurs continuent de creuser, car il s'agit du seul gagne-pain dont ils disposent. Et même si les accidents sont fréquents, ils sont rarement rapportés.

Nous avons besoin de votre aide !

Le premier ministre Justin Trudeau s'est allié aux médias traditionnels en leur offrant près de 600 millions de dollars. Au média Le Peuple, nous refusons toute aide gouvernementale. Afin de survivre et de devenir un véritable média de masse indépendant, nous avons cependant besoin de votre implication. Vous pouvez faire la différence.

Aidez-nous financièrement en achetant un abonnement :

Acheter un abonnement

Suivez notre journal afin de ne rien manquer de nos derniers articles :

Suivre le journal

Que pensez-vous de cet article ?