Terrorisme : des Canadiens ont fait des ravages à l'étranger

Terrorisme : des Canadiens ont fait des ravages à l'étranger

ven, 12/04/2019 – 13:30
Posté dans :
3 commentaires

Depuis 2012, des expatriés canadiens ont perpétré des attaques qui ont causé de nombreuses victimes.

Voici la ou les sources de cet article : Global NewsVoici la source de la photo : État lslamique

On parle souvent des actes terroristes commis en territoire canadien ou des arrestations effectuées avant que des individus ou des groupes ne puissent mettre leur projet d'attentat à exécution. Mais on parle peu des Canadiens qui sévissent à l'étranger.

Or, selon Global News, des terroristes d'origine canadienne auraient tué et blessé plus de 300 personnes à l'extérieur du pays depuis 2012. Global a compilé une liste à partir de statistiques puisées dans deux bases de données : la Global Terrorism Database et la Canadian Incident Database. Le média s'est également basé sur des documents gouvernementaux, des entrevues, des reportages et des communiqués publiés par des groupes terroristes.

Au total depuis 2012, 127 victimes seraient mortes lors d'attaques menées par des expatriés canadiens et 195 auraient été blessées. Ces attaques ont eu lieu en Algérie, au Bangladesh, en Bulgarie, en Irak, en Russie, en Somalie et en Syrie.

La majorité d'entre elles, nous dit Global News, ont été revendiquées par l'État islamique, Al-Qaida ou encore le Hezbollah. La plus meurtrière a été dirigée par une faction comprenant Xristos Katsiroubas et Ali Medlej, de London, en Ontario, qui avaient tous deux quitté le domicile familial en 2011 pour rejoindre les troupes de l'Algérien Mokhtar Belmokhtar, un allié d'Al-Qaida.

Les assaillants, menés par Katsiroubas, avaient pris d'assaut l'usine de traitement de gaz In Amenas, en Algérie, le 16 janvier 2013. Quarante personnes de dix nationalités différentes avaient perdu la vie au cours des quatre jours qu'avait duré le siège.

La dernière attaque répertoriée s'est produite en juin 2017 et a été le fait d'Amor Ftouhi, un Montréalais qui se trouvait dans un aéroport du Michigan, aux États-Unis, quand il a crié « Allahou Akbar » avant de poignarder un policier.

« Les Canadiens ont certes raison de penser que le terrorisme est généralement moins présent dans notre pays, mais nous devons également garder à l'esprit que nous exportons de nombreuses formes de terrorisme dans le monde entier », a déclaré le professeur Amarnath Amarasingam, expert en matière de terrorisme.

Nous avons besoin de votre aide !

Le premier ministre Justin Trudeau s'est allié aux médias traditionnels en leur offrant près de 600 millions de dollars. Au média Le Peuple, nous refusons toute aide gouvernementale. Afin de survivre et de devenir un véritable média de masse indépendant, nous avons cependant besoin de votre implication. Vous pouvez faire la différence.

Aidez-nous financièrement en achetant un abonnement :

Acheter un abonnement

Suivez notre journal afin de ne rien manquer de nos derniers articles :

Suivre le journal

Que pensez-vous de cet article ?