Les Redmen de McGill sacrifiés au nom de la rectitude politique

Les Redmen de McGill sacrifiés au nom de la rectitude politique

mar, 16/04/2019 – 10:15
Posté dans :
3 commentaires

En raison de son caractère « offensant » pour les Autochtones, le nom des équipes sportives de l'université sera modifié.

Voici la ou les sources de cet article : Le Journal de Montréal, Le Devoir, Radio-Canada, The Globe and Mail, CBC News et The Link / Voici la source de la photo : Paul Lowry, WikimediaCC BY 2.0

Vendredi, la direction de l'Université McGill a annoncé que les équipes sportives masculines de l'établissement d'enseignement ne s'appelleraient plus les « Redmen » sous prétexte que cette expression cause un préjudice aux Autochtones qui fréquentent ce lieu du « haut savoir ». Bien que le mot n'ait pas été adopté en référence aux Premières Nations, il aurait cependant un lien beaucoup trop étroit, nous dit-on, avec un surnom négatif parfois attribué aux Amérindiens.

Selon la principale et vice-chancelière, Suzanne Fortier, « [Redmen] est largement reconnu comme un terme offensant pour désigner les peuples autochtones, comme en font foi les principaux dictionnaires de langue anglaise ». « J'ai pu mesurer toute la douleur causée par le nom "Redmen". Des étudiants autochtones de McGill m'ont confié que ce nom leur procurait un sentiment d'exclusion. Ils se sentent méprisés et laissés pour compte », a-t-elle ajouté.

Soulignons qu'un comité se penchera sur le nom à adopter pour la saison 2020-2021. Pour la saison à venir, les sportifs enfileront un chandail neutre n'affichant rien de plus que le mot « McGill ». Visiblement « impressionnée » par la décision de l'établissement universitaire, la ministre fédérale des Relations Couronne-Autochtones, Carolyn Bennett, s'est empressée d'encourager les « Eskimos d'Edmonton » d'emboîter le pas dans la même direction.

Toujours est-il que ce n'est pas tout le monde qui partage l'avis de Mme Bennett. D'anciens étudiants ont fait savoir qu'ils cesseraient d'effectuer des dons à l'université et qu'ils s'efforceraient de dissuader leurs enfants de fréquenter McGill si le mot « Redmen » disparaissait des uniformes sportifs.

Nous avons besoin de votre aide !

Le premier ministre Justin Trudeau s'est allié aux médias traditionnels en leur offrant près de 600 millions de dollars. Au média Le Peuple, nous refusons toute aide gouvernementale. Afin de survivre et de devenir un véritable média de masse indépendant, nous avons cependant besoin de votre implication. Vous pouvez faire la différence.

Aidez-nous financièrement en achetant un abonnement :

Acheter un abonnement

Suivez notre journal afin de ne rien manquer de nos derniers articles :

Suivre le journal

Que pensez-vous de cet article ?