Un organisme américain dénonce l'opacité entourant Trans Mountain

Un organisme américain dénonce l'opacité entourant Trans Mountain

mer, 17/04/2019 – 08:30
Posté dans :
0 commentaire

Selon l'Institute for Energy Economics and Financial Analysis, le coût exact du projet demeure inconnu.

Voici la ou les sources de cet article : IEEFA et Bloc québécois / Voici la source de la photo : Alex Guibord, FlickrCC BY-ND 2.0

Le coût de l'expansion de l'oléoduc Trans Mountain par le gouvernement canadien pourrait s'élever à plus de 9 milliards de dollars, avaient suggéré des informations contenues dans des documents présentés par l'entreprise Kinder Morgan Canada à la U.S. Securities and Exchange Commission (SEC), en août 2018. Un montant qui, de l'avis d'un responsable au ministère des Finances s'exprimant sous le couvert de l'anonymat, ne correspondait pas aux attentes du gouvernement fédéral.

Or, voilà qu'un organisme américain vient mettre de la pression additionnelle sur l'administration Trudeau relativement à ce dossier. Dans son rapport Trans Mountain Pipeline Financials: Built on Quicksand and Clear as Mud (Les finances de l'oléoduc Trans Mountain: bâties sur des sables mouvants et aussi claires que de la boue), l'Institute for Energy Economics and Financial Analysis affirme que le coût du projet à ce stade-ci demeure toujours inconnu.

Les auteurs se permettent même de rappeler à Ottawa son obligation de « dire [à la population canadienne] combien leur coûtera le projet d'oléoduc ». Ils ajoutent que « les responsables gouvernementaux doivent être plus ouverts quant à la supervision et au suivi du projet de façon à ce que l'on puisse démontrer si oui ou non il en va de l'intérêt public ».

Cette transparence de la part de gouvernement canadien est requise, selon les auteurs, tant par la nature controversée, la taille et la complexité du projet que par l'absence de normes commerciales l'encadrant. Outre les coûts de construction et d'opération élevés découlant de l'acquisition de l'oléoduc, les auteurs soulignent aussi les risques financiers compris dans sa revente éventuelle par le fédéral.

Le Bloc québécois monte aux barricades

La nouvelle n'est pas passée inaperçue chez les bloquistes. « Même les Américains arrivent à la conclusion qu'Ottawa dissimule le détail des coûts liés à l'achat de Trans Mountain », a déclaré la députée du Bloc québécois Monique Pauzé, si l'on se fie à un communiqué publié sur le site Internet du parti vendredi dernier.

« À l'étranger comme chez nous, les analystes crédibles constatent que le coût pourrait être encore plus élevé qu'annoncé et que le gouvernement fait encore des cachotteries ! Le Bloc québécois demande au gouvernement Trudeau d'être transparent sur l'ensemble des coûts reliés à Trans Mountain, comme il a le devoir de l'être sur l'ensemble de ses subventions à l'industrie pétrolière », a-t-elle conclu.

Nous avons besoin de votre aide !

Le premier ministre Justin Trudeau s'est allié aux médias traditionnels en leur offrant près de 600 millions de dollars. Au média Le Peuple, nous refusons toute aide gouvernementale. Afin de survivre et de devenir un véritable média de masse indépendant, nous avons cependant besoin de votre implication. Vous pouvez faire la différence.

Aidez-nous financièrement en achetant un abonnement :

Acheter un abonnement

Suivez notre journal afin de ne rien manquer de nos derniers articles :

Suivre le journal

Que pensez-vous de cet article ?