Témoignage d'Omar Khadr à Tout le monde en parle

Témoignage d'Omar Khadr à Tout le monde en parle

lun, 22/04/2019 – 13:45
Posté dans :
26 commentaires

« Le Canada a montré au monde qu'il était bien ce pays que tant de gens envient », a-t-il lancé.

Voici la ou les sources de cet article : Radio-CanadaVoici la source de la photo : Asclepias, WikimediaCC BY-SA 3.0

C'est sous les applaudissements de la foule présente à Tout le monde en parle qu'Omar Khadr a fait son entrée dans le studio de Radio-Canada, dimanche soir. D'entrée de jeu, l'homme, qui vient d'être libéré par la justice canadienne, a dit ne pas être complètement libre puisqu'il a d'autres dossiers en cours aux États-Unis.

Sur le meurtre pour lequel il a été condamné aux États-Unis, Khadr a affirmé qu'il s'était évanoui lors d'une bataille et qu'à son réveil, ce sont les Américains qui lui avaient dit qu'il avait tué le soldat Christopher Speer. Il a cru cette histoire pendant huit ans, a-t-il révélé, mais entre-temps, d'autres versions et d'autres témoignages contradictoires ont été recueillis sur ces faits. Aujourd'hui encore, il dit ne pas savoir clairement ce qui s'est passé durant cette journée fatidique.

Il n'en veut pas à son père de l'avoir confié aux talibans alors qu'il était très jeune, disant de lui qu'il n'était peut-être pas conscient de ce qu'il faisait. Il a toutefois admis que les talibans lui avaient appris des techniques de combat et le maniement d'explosifs. Omar Khadr ne veut cependant pas qu'on parle de lui comme d'un ancien enfant soldat, car, a-t-il dit, il ne faisait pas partie d'une armée conventionnelle.

À Guantanamo, il a été torturé et placé en isolement, mais, selon ses dires, il a néanmoins connu de bons moments en compagnie d'autres détenus. Il a plaidé coupable à cinq crimes de guerre, mais il est revenu sur cet aveu de culpabilité en disant qu'il avait plaidé coupable dans l'unique but de sortir de Guantanamo.

À propos des 10,5 millions que lui a remis le gouvernement Trudeau, Khadr comprend que certains ne soient pas d'accord avec cette compensation. « Le Canada a montré au monde qu'il était bien ce pays que tant de gens envient », a-t-il dit à ce propos.

Nous avons besoin de votre aide !

Le premier ministre Justin Trudeau s'est allié aux médias traditionnels en leur offrant près de 600 millions de dollars. Au média Le Peuple, nous refusons toute aide gouvernementale. Afin de survivre et de devenir un véritable média de masse indépendant, nous avons cependant besoin de votre implication. Vous pouvez faire la différence.

Aidez-nous financièrement en achetant un abonnement :

Acheter un abonnement

Suivez notre journal afin de ne rien manquer de nos derniers articles :

Suivre le journal

Que pensez-vous de cet article ?