Le nombre d'itinérants « visibles » en hausse à Montréal

Le nombre d'itinérants « visibles » en hausse à Montréal

mar, 23/04/2019 – 16:15
Posté dans :
2 commentaires

Le ministère de la Santé et des Services sociaux fait état d'une augmentation de 8 à 12 % dans son dernier dénombrement.

Voici la ou les sources de cet article : L'itinéraire #1 et #2Voici la source de la photo : CC0

Les résultats du dénombrement des itinérants dans la province, effectué en avril 2018, ont été dévoilés il y a près d'un mois. L'étude financée par le gouvernement fédéral et supervisée par Québec nous apprend ainsi que « la population itinérante s'élevait à 5 789 individus à travers 11 régions identifiées » sur le territoire québécois l'an passé.

Le portrait à Montréal est encore plus morose alors que la métropole comprend plus de la moitié de ce total avec 3 149 personnes en situation d'itinérance, « une augmentation estimée de 8 à 12 % en l'espace de trois années ».

Une offre de services qui répond aux demandes ?

Les deux arrondissements comptant le plus d'itinérants sont ceux de Ville-Marie et du Plateau-Mont-Royal. Un certain nombre trouverait aussi refuge dans des « lieux cachés » ainsi que dans les stations de métro du réseau de la Société de transport de Montréal.

Notons que la très grande majorité des personnes en situation d'itinérance dans la métropole était hébergée par 64 organismes communautaires. Plus d'une centaine d'individus séjournaient dans des établissements du ministère de la Sécurité publique tandis qu'une trentaine étaient hospitalisés.

Que fait-on cependant pour sortir ces gens de la rue ? Selon ce qu'auraient confié les personnes interrogées lors du dénombrement d'avril dernier, plusieurs hésitent à utiliser un hébergement d'urgence. On dit craindre pour sa sécurité, sans compter les punaises de lit, les odeurs, le bruit et le manque d'intimité.

Or, parmi les besoins énoncés par les sans-abris figure, justement, l'aide pour trouver ou garder un logement. En effet, plus de 25 % des individus recensés ont évoqué leur incapacité à payer leur loyer ou leur hypothèque ainsi que des conditions d'habitation dangereuses comme raisons les ayant menés à vivre dans la rue.

Nous avons besoin de votre aide !

Le premier ministre Justin Trudeau s'est allié aux médias traditionnels en leur offrant près de 600 millions de dollars. Au média Le Peuple, nous refusons toute aide gouvernementale. Afin de survivre et de devenir un véritable média de masse indépendant, nous avons cependant besoin de votre implication. Vous pouvez faire la différence.

Aidez-nous financièrement en achetant un abonnement :

Acheter un abonnement

Suivez notre journal afin de ne rien manquer de nos derniers articles :

Suivre le journal

Que pensez-vous de cet article ?