Mouvement anti-laïc québécois : un journaliste français s'exprime

Mouvement anti-laïc québécois : un journaliste français s'exprime

mer, 24/04/2019 – 15:00
Posté dans :
1 commentaire

« Au Québec, la gauche radicale, les libéraux et les intégristes font alliance contre la laïcité », croit-il.

Voici la ou les sources de cet article : MarianneVoici la source de la photo : Le PeupleCC BY 4.0

Dans un texte intitulé « Au Québec, la gauche radicale, les libéraux et les intégristes font alliance contre la laïcité » paru mardi dans le quotidien français Marianne, le journaliste Hadrien Mathoux déplore la résistance observée contre le projet de loi 21 du gouvernement Legault. Il n'hésite pas à décrire plusieurs personnalités et organisations impliquées dans ce débat de manière peu flatteuse, notamment en écorchant au passage l'islamiste Adil Charkaoui, Québec solidaire (QS) et Valérie Plante.

D'emblée, le chroniqueur rappelle que François Legault a été élu sur la base de deux promesses, soit de réduire l'immigration et d'instaurer la laïcité au Québec. Selon M. Mathoux, « c'est donc fort [logique] que le [premier] ministre annonce le vote de la "loi 21" ». Qualifiant le projet de loi de modéré, il avoue tout de même qu'il s'agit d'un « tournant considérable » « au pays du multiculturalisme ».

Le journaliste aborde ensuite la question de la manifestation du 7 avril organisée par le Collectif canadien anti-islamophobie. En autres choses, il blâme la presse canadienne pour avoir « timidement » mentionné que cet événement avait été organisé par des individus qui, d'après M. Mathoux, ne sont ni plus ni moins que « des intégristes ».

« L'initiateur, l'imam Adil Charkaoui, a déjà été incarcéré 21 mois, soupçonné de collusions avec Al-Qaïda. Il est accusé par plusieurs familles musulmanes d'avoir endoctriné des jeunes dans son centre et sa mosquée, les poussant à partir faire le djihad en Syrie », rappelle M. Mathoux.

« Le deuxième pilier de l'alliance anti-laïque est plus politique : il s'agit de la gauche québécoise, et son parti Québec solidaire (QS) », poursuit-il. Il mentionne que la formation politique, après s'être rangée derrière le compromis Bouchard-Taylor pendant de nombreuses années, a récemment fait une volte-face en matière de laïcité et « défend désormais le multiculturalisme le plus extrême ».

Quant à Valérie Plante, Hadrien Mathoux dit d'elle qu'elle est à la fois « contre la loi 21 [...] et le reste de la province ». « [À] tel point que les villes anglophones à l'ouest de Montréal ont déjà demandé à être exemptées de l'application du projet de loi. », ajoute-t-il pour illustrer le climat politique qui règne actuellement dans la métropole québécoise.

Nous avons besoin de votre aide !

Le premier ministre Justin Trudeau s'est allié aux médias traditionnels en leur offrant près de 600 millions de dollars. Au média Le Peuple, nous refusons toute aide gouvernementale. Afin de survivre et de devenir un véritable média de masse indépendant, nous avons cependant besoin de votre implication. Vous pouvez faire la différence.

Aidez-nous financièrement en achetant un abonnement :

Acheter un abonnement

Suivez notre journal afin de ne rien manquer de nos derniers articles :

Suivre le journal

Que pensez-vous de cet article ?