Un centre islamique de Toronto lié à des groupes terroristes

Un centre islamique de Toronto lié à des groupes terroristes

dim, 19/05/2019 – 22:15
Posté dans :
11 commentaires

L'Abu Huraira Center, de North York, en Ontario, aurait notamment ramassé des fonds pour acquérir une église.

Voici la ou les sources de cet article : The Investigative Project on Terrorism, ONU, Gouvernement américain, Jerusalem PostGulf News, Toronto Quran Competition #1 et #2 / Voici la source de la photo : CC0

Une mosquée de Toronto aurait été coparrainée par deux organismes qui figurent sur la liste noire des entités terroristes des États-Unis et de l'ONU, rapporte The Investigative Project on Terrorism. La première de ces entités, la Revival of Islamic Heritage Society (RIHS), du Koweït, a soutenu financièrement un concours appelé Toronto Quran Competition, organisé par la mosquée Abu Huraira Center de North York, dans la région de Toronto.

D'après l'Investigative Project on Terrorism, qui s'est basé sur des informations rapportées par le Kharon Brief, un groupe de renseignement dirigé par d'anciens hauts fonctionnaires du département du Trésor américain, le RIHS cherchait à réunir la somme de 53 000 dinars koweïtiens, soit environ 175 000 dollars, pour la Toronto Quran Competition. La campagne de financement aurait aidé l'Abu Huraira Center à acquérir une église à Toronto au coût de 8 800 000 $, si l'on se fie cette fois au Jerusalem Post.

Le RIHS a été fiché par le département d'État américain pour « avoir fourni un soutien financier et matériel à Al-Qaida et à ses affiliés, notamment les groupes Lashkar-e-Toiba, Jemaah Islamiyah et Al-Itihaad al-Islamiya ». Il a aussi été désigné entité terroriste dès le 11 janvier 2002 par le Conseil de sécurité des Nations unies en raison de son association avec non seulement Al-Qaida, mais aussi les talibans. Un de ses dirigeants, Othman al-Khamis, a déjà déclaré que les non-musulmans devaient se convertir à l'islam ou mourir. Il avait d'ailleurs été invité l'an dernier à la mosquée Abu Huraira.

Selon le site Internet de la Toronto Quran Competition, celle-ci a pour but de « raviver la relation de la communauté avec le Noble Livre d'Allah ». L'un des juges de l'édition 2019 de la compétition coranique était le cheikh américain Waleed al-Meneesey, l'imam du Dar al-Farooq Islamic Center de Bloomington, au Minnesota. Or, dans au moins un discours, al-Meneesey a exhorté les musulmans à tuer des Juifs. Cinq individus qui ont fréquenté sa mosquée auraient rejoint les organisations terroristes État islamique et Al-Shabaab, selon The Investigative Project on Terrorism.

L'autre organisation obscure qui a coparrainé la Toronto Quran Competition et la mosquée Abu Huraira est l'Association Eid bin Mohammed Al Thani, dirigée par la famille régnante du Qatar. L'association aurait entre autres versé des fonds à Al-Qaida dans la péninsule arabique (AQAP).

Nous avons besoin de votre aide !

Le premier ministre Justin Trudeau s'est allié aux médias traditionnels en leur offrant près de 600 millions de dollars. Au média Le Peuple, nous refusons toute aide gouvernementale. Afin de survivre et de devenir un véritable média de masse indépendant, nous avons cependant besoin de votre implication. Vous pouvez faire la différence.

Aidez-nous financièrement en achetant un abonnement :

Acheter un abonnement

Suivez notre journal afin de ne rien manquer de nos derniers articles :

Suivre le journal

Que pensez-vous de cet article ?