« Là où l'islam passe, les identités s'effacent »

« Là où l'islam passe, les identités s'effacent »

jeu, 06/06/2019 – 18:45
Posté dans :
10 commentaires

Le président d'une association prolaïque nous explique pourquoi les Kabyles soutiennent le projet de loi 21.

Voici la ou les sources de cet article : YouTubeVoici la source de la photo : CC0

Dans une entrevue accordée à la chaîne YouTube « Radio-Québec », Rachid Badou, président de l'Association amitié Québec-Kabylie, a discuté de l'importance de la laïcité et de la montée de l'islam au Canada. Il faut dire que M. Badou connaît bien le sujet, puisqu'il est lui-même un Kabyle, un peuple originaire d'Algérie qui a subi les effets de la mainmise de l'islamisme sur son territoire.

D'entrée de jeu, le président de l'Association a expliqué que son groupe appuyait le projet de loi 21 du gouvernement caquiste parce que son peuple attachait une très grande importance au principe de la laïcité. « C'est une valeur ancestrale qui nous a été léguée par nos ancêtres », a-t-il déclaré avant d'ajouter que cet héritage était issu d'une époque à laquelle le religieux ne s'immisçait jamais dans les affaires politiques.

C'est ce qui a permis à la Kabylie, d'après lui, de servir de terre d'accueil à plusieurs personnes appartenant à des cultures différentes. Il a résumé sa pensée avec les mots suivants : « La laïcité assure la cohésion d'un peuple [et] garantit la paix. » La situation a toutefois tourné au vinaigre, nous a-t-il expliqué, au début des années 2000, moment où des fanatiques religieux ont commencé à commettre des horreurs, voire à égorger des enfants devant leurs parents.

Alors que plusieurs Kabyles, tout comme lui, ont choisi de venir s'installer au Québec pour fuir ce chaos, il a de la difficulté à comprendre pourquoi Justin Trudeau a choisi un imam, Hassan Guillet, comme candidat pour le Parti libéral du Canada (PLC) dans la circonscription de Saint-Léonard-Saint-Michel. Selon lui, il s'agit d'une pente glissante à emprunter, car lorsqu'il est question d'islam, la politique et la religion marchent main dans la main. « C'est un couple inséparable », a-t-il ajouté pour manifester son inquiétude.

Enfin, il a tenu à rappeler qu'en manifestant pour soutenir la laïcité, les Kabyles ne faisaient que continuer le combat qu'ils avaient déjà entamé. « Là où l'islam passe, les identités s'effacent », a-t-il déclaré avant de souligner que les Algériens étaient un peuple qui avait été vaincu, islamisé et arabisé.

Nous avons besoin de votre aide !

Le premier ministre Justin Trudeau s'est allié aux médias traditionnels en leur offrant près de 600 millions de dollars. Au média Le Peuple, nous refusons toute aide gouvernementale. Afin de survivre et de devenir un véritable média de masse indépendant, nous avons cependant besoin de votre implication. Vous pouvez faire la différence.

Aidez-nous financièrement en achetant un abonnement :

Acheter un abonnement

Suivez notre journal afin de ne rien manquer de nos derniers articles :

Suivre le journal

Que pensez-vous de cet article ?