Rectitude politique : finis les attaques terroristes à la BBC

Rectitude politique : finis les attaques terroristes à la BBC

mar, 11/06/2019 – 13:00
Posté dans :
4 commentaires

Le média de masse évitera d'utiliser les termes « terroristes » et « terrorisme » pour ne pas alimenter de « controverse ».

Voici la ou les sources de cet article : The Daily MailVoici la source de la photo : Mstyslav Chernov, WikimediaCC BY-SA 4.0

La maladie du « politiquement correct » gagne visiblement du terrain : des dirigeants du réseau britannique BBC ont ordonné à leurs journalistes de cesser d'employer le terme « terroriste » quand ils rapportent des crimes violents s'appuyant sur des motifs idéologiques. Ces derniers doivent dorénavant faire référence à la méthode utilisée par les agresseurs et citer l'endroit où s'est produite l'attaque afin de décrire la scène.

On ne parlera donc plus « d'attaques terroristes » pour dépeindre les événements tragiques survenus au London Bridge ou encore au Manchester Arena, mais plutôt de « l'attaque du London Bridge » et de « l'attaque à la bombe du Manchester Arena » afin de ne pas froisser les âmes sensibles. Certains observateurs estiment que cette épuration de vocabulaire est tout à fait inappropriée.

C'est le cas du député conservateur britannique Andrew Bridgen qui croit que la « BBC ne devrait pas tenter d'aseptiser le comportement des terroristes en omettant de rapporter [leurs agissements] ». David Green, le PDG du groupe de réflexion Civitas, a quant à lui ajouté qu'il considérait que le média de masse « manquait à son devoir qui est d'être clair et précis ».

Bien que cette ligne éditoriale doive entrer en vigueur ce mois-ci, ses principes moralisateurs ont déjà servi de lignes directrices dans le passé. Par exemple, les journalistes de la BBC ont été avisés de ne pas employer les termes « terroristes » et « terrorisme » pour commenter les attentats orchestrés par l'Armée républicaine irlandaise.

Soulignons aussi que le personnel du média britannique a déjà reçu l'instruction de préconiser l'emploi de « jihadistes » et de « militants » sous prétexte que le « terrorisme est un sujet émotif et difficile qui a de fortes connotations politiques ».

Nous avons besoin de votre aide !

Le premier ministre Justin Trudeau s'est allié aux médias traditionnels en leur offrant près de 600 millions de dollars. Au média Le Peuple, nous refusons toute aide gouvernementale. Afin de survivre et de devenir un véritable média de masse indépendant, nous avons cependant besoin de votre implication. Vous pouvez faire la différence.

Aidez-nous financièrement en achetant un abonnement :

Acheter un abonnement

Suivez notre journal afin de ne rien manquer de nos derniers articles :

Suivre le journal

Que pensez-vous de cet article ?