Des critiques font annuler un « party » de LGBT+

Des critiques font annuler un « party » de LGBT+

lun, 08/07/2019 – 19:00
Posté dans :
9 commentaires

La fête impliquait des mineurs et interdisait l'entrée aux parents. Mais il y avait plus...

Voici la ou les sources de cet article : Twitter et EventBrite / Voici la source de la photo : CC0

Une curieuse fête devait se dérouler à Langley, en Colombie-Britannique, le 14 juillet prochain. Appelée Langley Youth All-Bodies Swim, elle était destinée aux jeunes LGBT+ de 12 à 24 ans.

Déjà, l'âge des participants avait sonné l'alarme chez plusieurs sur Twitter. Mais il y avait plus. Car, disons-le franchement, le code vestimentaire du « party » était assez libertaire : était exigé aux jeunes de couvrir seulement les parties sensibles du corps se trouvant sous la taille. Et pour tout ce beau monde, des toilettes et des vestiaires « inclusifs » étaient prévus.

Peut-être les organisateurs avaient-ils mesuré toute l'étendue de la polémique puisque l'entrée était interdite aux parents et aux accompagnateurs. Quoi qu'il en soit, le fameux « party » de piscine a été annulé pour le moment, si l'on se fie à l'organisation qui a été plutôt avare de propos.

« En raison de la réaction de la communauté, nous estimons que nous ne pouvons plus offrir un environnement sûr [...] aux jeunes qui souhaitaient assister au Youth All-Bodies Swim; et par conséquent, nous allons reporter l'événement », est-il écrit sur la page d'Eventbrite consacré à l'événement.

Nous avons besoin de votre aide !

Le premier ministre Justin Trudeau s'est allié aux médias traditionnels en leur offrant près de 600 millions de dollars. Au média Le Peuple, nous refusons toute aide gouvernementale. Afin de survivre et de devenir un véritable média de masse indépendant, nous avons cependant besoin de votre implication. Vous pouvez faire la différence.

Aidez-nous financièrement en achetant un abonnement :

Acheter un abonnement

Suivez notre journal afin de ne rien manquer de nos derniers articles :

Suivre le journal

Que pensez-vous de cet article ?