Prison pour migrants : l'extrême gauche menace encore

Prison pour migrants : l'extrême gauche menace encore

mar, 16/07/2019 – 17:30
Posté dans :
8 commentaires

Des anarchistes veulent s'en prendre à une autre entreprise travaillant sur le projet de construction du centre de détention.

Voici la ou les sources de cet article : Le Journal de Montréal et MTL Contre-InfoVoici la source de la photo : Michael Jastremski, Open PhotoCC BY-SA 3.0

Un entrepreneur général basé à Val-David, Tisseur inc., vient de décrocher un nouveau contrat en lien avec la construction d'une prison pour immigrants illégaux à Laval. Aussitôt cette annonce officialisée, des auteurs anonymes ont publié une missive sur le site d'extrême gauche Montréal Contre-Information (MTL Contre-info) pour menacer l'entreprise de représailles si cette dernière profite de « la misère et de la violence que l'État canadien inflige aux migrant-e-s ».

« Tisseur peuvent bien s'imaginer qu'en décrochant un projet gouvernemental d'une telle envergure, ils font leur grande percée, mais l'histoire récente d'entreprises comme Lemay, Loiselle et Englobe suggère que cela pourrait plutôt être le début de tribulations coûteuses », ont écrit les anarchistes. Soulignons que des malfrats ont déjà érigé une banderole sur le terrain de la compagnie qui comportait la mention suivante : « Tisseur profite de l'emprisonnement des migrant-e-s ».

Si certaines personnes peuvent être tentées de prendre ces paroles à la légère, c'est sans doute qu'elles n'ont pas été mises au parfum des différentes exactions posées par des « justiciers masqués » ayant revendiqué de nombreux crimes sur MTL Contre-info. Le mois dernier, par exemple, des criminels se vantaient d'avoir incendié la voiture du vice-président de Lemay, une firme d'architecture impliquée dans la construction du centre de détention pour migrants illégaux. Et l'hystérie ne s'arrête pas là.

En mai, des anarchistes se targuaient, encore une fois sur MTL Contre-info, d'avoir détruit le pare-brise d'un véhicule appartenant à Englobe, une firme d'ingénierie qui contribue elle aussi à la construction de ladite prison. Des auteurs anonymes avaient également déclaré en avril sur cette plateforme d'extrême gauche qu'ils avaient vandalisé les bureaux de Lemay à Montréal.

À ce sujet, des propos avaient été véhiculés en décembre dans une missive exhortant le public à s'en prendre aux civils travaillant à la construction de cet immeuble.

Selon ce qu'a rapporté La Presse, différents corps de police songeraient à créer une unité d'enquête ayant comme vocation de mettre la main au collet de ces anarchistes.

Nous avons besoin de votre aide !

Le premier ministre Justin Trudeau s'est allié aux médias traditionnels en leur offrant près de 600 millions de dollars. Au média Le Peuple, nous refusons toute aide gouvernementale. Afin de survivre et de devenir un véritable média de masse indépendant, nous avons cependant besoin de votre implication. Vous pouvez faire la différence.

Aidez-nous financièrement en achetant un abonnement :

Acheter un abonnement

Suivez notre journal afin de ne rien manquer de nos derniers articles :

Suivre le journal

Que pensez-vous de cet article ?