L'Ontario sous le choc après l'étrange évasion d'un criminel

L'Ontario sous le choc après l'étrange évasion d'un criminel

ven, 19/07/2019 – 15:10
Posté dans :
3 commentaires

Zhebin Cong avait été déclaré non criminellement responsable d'un meurtre et était interné dans un centre psychiatrique.

Voici la ou les sources de cet article : The National Post et CP24 / Voici la source de la photo : CC0

Un homme considéré comme un « faible risque » pour la population a causé tout un émoi chez les Ontariens qui viennent d'apprendre qu'il s'est évadé d'un centre psychiatrique de Toronto. L'homme en question, Zhebin Cong, a profité d'une sortie autorisée pour fuir le Centre for Addiction and Mental Health (CAMH).

Cong avait tué son colocataire, San Tai Yuan, à l'aide d'un couperet à viande dans une maison de chambres de Toronto en 2014. Comme cela arrive souvent, il avait été déclaré non criminellement responsable pour troubles mentaux et interné au CAMH. Le 3 juillet dernier, il en est sorti sans être escorté et est disparu depuis, un fait qui n'a été divulgué au public que tout récemment. Pourtant, le CAMH avait informé la police de sa disparition.

Ce qui est le plus surprenant dans cette affaire, c'est que l'homme aurait embarqué sur un vol international dès qu'il en a eu la chance. La police refuse pour le moment de révéler sa destination, mais il s'agit probablement de la Chine, son pays d'origine. D'après le National Post, Cong avait déclaré à plusieurs reprises aux autorités du CAMH avoir un plan « concret » pour retourner dans son pays.

Immigré au Canada en 2010, Zhebin Cong s'était établi à Toronto pour ensuite dénicher un emploi de programmeur, avant d'être congédié en 2012 pour des problèmes mentaux. C'est du moins ce qu'il avait affirmé à un médecin. Puis en 2014, il a commis l'irréparable.

Le maire de Toronto, John Tory, a demandé au gouvernement Ford de lancer une enquête indépendante sur cette évasion pour le moins étonnante. Le premier ministre lui-même, Doug Ford, a quant à lui exprimé haut et fort son indignation. « Ils disent que ce gars constitue un faible risque alors qu'il a haché son colocataire avec un couperet à viande ; mais à quoi pensent-ils ? », a déclaré M. Ford en entrevue à la radio.

Nous avons besoin de votre aide !

Le premier ministre Justin Trudeau s'est allié aux médias traditionnels en leur offrant près de 600 millions de dollars. Au média Le Peuple, nous refusons toute aide gouvernementale. Afin de survivre et de devenir un véritable média de masse indépendant, nous avons cependant besoin de votre implication. Vous pouvez faire la différence.

Aidez-nous financièrement en achetant un abonnement :

Acheter un abonnement

Suivez notre journal afin de ne rien manquer de nos derniers articles :

Suivre le journal

Que pensez-vous de cet article ?