Y a-t-il vraiment plus de Blancs parmi les tireurs de masse ?

Y a-t-il vraiment plus de Blancs parmi les tireurs de masse ?

jeu, 08/08/2019 – 09:45
Posté dans :
4 commentaires

En 2019, 51 % des individus ayant commis ce type de crime aux États-Unis sont de couleur noire.

Voici la ou les sources de cet article : Frontpage MagazineVoici la source de la photo : CC0

Si on a l'impression que les hommes blancs commettent plus souvent des tueries de masse que tout autre groupe ethnique, c'est probablement que ces tueurs tristement célèbres jouissent d'une plus grande couverture médiatique. Les chiffres ne mentent pas : alors que 51 % des individus qui ont commis ce genre de crime aux États-Unis en 2019 sont de couleur noire, seulement 29 % d'entre eux sont d'origines caucasiennes.

Il faut pourtant savoir que les Blancs représentent 61 % de la population américaine. Les Afro-américains, beaucoup moins nombreux, ne représentent que 12,7 % des personnes qui résident aux États-Unis.

Comment peut-on donc expliquer qu'une représentante du Minnesota chez le Parti démocrate, Ilhan Omar, estime que les hommes blancs sont responsables de la majorité des décès sur le sol américain ? Ou encore que Don Lemon, l'un des annonceurs de CNN ait déjà avancé que les personnes blanches de sexe masculin sont « la pire menace terroriste » pour les États-Unis ?

Cette prémisse erronée, croit le journaliste Daniel Greenfield, découle du besoin de l'industrie médiatique de fournir du contenu sensationnaliste pour captiver l'attention de la population. Bien qu'il n'écarte pas la possibilité que des motifs politiques poussent les médias à mettre l'accent sur les tireurs blancs, M. Greenfield met en exergue un constat évident, soit qu'une histoire qui sort de l'ordinaire est souvent plus intéressante à rapporter.

Pour appuyer son point, le chroniqueur souligne qu'un tireur ouvrant le feu dans une petite ville attirera sans doute davantage l'intérêt de la population américaine que si le même événement se produit dans une fête privée à Chicago. Cela dit, au bout d'un certain temps, la population développe la mauvaise habitude de surévaluer la fréquence à laquelle surviennent ces événements tragiques qui, au bout du compte, sont beaucoup moins prévalents qu'en milieu citadin.

Nous avons besoin de votre aide !

Le premier ministre Justin Trudeau s'est allié aux médias traditionnels en leur offrant près de 600 millions de dollars. Au média Le Peuple, nous refusons toute aide gouvernementale. Afin de survivre et de devenir un véritable média de masse indépendant, nous avons cependant besoin de votre implication. Vous pouvez faire la différence.

Aidez-nous financièrement en achetant un abonnement :

Acheter un abonnement

Suivez notre journal afin de ne rien manquer de nos derniers articles :

Suivre le journal

Que pensez-vous de cet article ?