Quand la société civile québécoise fait preuve de créativité

Quand la société civile québécoise fait preuve de créativité

mar, 13/08/2019 – 20:10
Posté dans :
4 commentaires

Un simple citoyen d'Upton a décidé de faire don de soi à sa collectivité en amassant de l'argent pour différentes causes.

Voici la ou les sources de cet article : Entrevue avec le fondateur du mouvement philanthropique #PUS CAPABLE#, Daniel Crites, Facebook #1#2 et #3, La Pensée de Bagot, Radio-Acton / Voici la source de la photo : CC0

Le Centre de bénévolat d'Acton Vale avait reçu un coup de main pour le moins inusité le 15 juillet dernier. C'est ainsi qu'un mouvement philanthropique du nom de #PUS CAPABLE# remettait à l'organisme, lequel soulignait son cinquantième anniversaire, une somme de 600 dollars en argent. Le fondateur de #PUS CAPABLE#, Daniel Crites, en partenariat avec le Centre de bénévolat, s'était engagé à distribuer gratuitement des chandails à manches courtes portant le logo du mouvement en échange de dons du public.

La campagne « Pour une pomme... » avait aussi été lancée par les deux organisations de concert avec trois commerces locaux afin que ceux-ci amassent des fonds à être remis au Centre. L'objectif de cette campagne était de contribuer à l'achat de fruits et légumes dans le cadre du service de dépannage alimentaire des municipalités d'Acton Vale et d'Upton.

Toujours est-il que l'opération a si bien fonctionné que M. Crites a versé un autre montant de 500 dollars au Centre de bénévolat d'Action Vale le 6 de ce mois-ci.

Loin de vouloir s'arrêter là, Daniel Crites multiplie les projets avec jeunes et moins jeunes dans une optique communautaire et régionale : #PUS CAPABLE# est appelé à grandir, nous dit-il. Et ceci n'est que le début.

C'est pas parce qu'on est petit qu'on peut pas être grand

Daniel finance ses activités avec ses propres deniers. #PUS CAPABLE# est un mouvement philanthropique donnant gratuitement des chandails à manches courtes sur lesquels sont inscrits leur logo. Des auto-collants sont également produits, comme ce fut le cas pour la campagne « Pour une pomme... ».

L'idée derrière #PUS CAPABLE# lui est venue à la suite d'un accident de travail. Estimant avoir été injustement traité par la CNESST, Daniel créer dans un premier temps une page Facebook de façon à partager son expérience avec d'autres internautes. L'embryon se développe néanmoins rapidement : il commence à aborder d'autres sujets sur sa page et prend bientôt la décision de s'investir en chair et en os dans sa localité.

Sortir de l'anonymat en équipe

Le logo de #PUS CAPABLE# transcende l'esprit de communauté s'ayant emparé de cet ex-technicien en composite. Daniel nous explique que le blanc signifie la paix. Le rectangle noir renvoie à l'anonymat, à l'instar des bandes de cette couleur recouvrant les yeux d'individus apparaissant sur la page couverture de livres ou de magazines. Enfin, « avec le #PUS CAPABLE#, on sort de l'anonymat », conclut-il.

Mais pas question d'être à l'avant-plan, affirme Daniel. S'il retire de la satisfaction à aider son prochain, son oeuvre est celle de #PUS CAPABLE# et de ses membres. Le mécène a par ailleurs la chance d'être entouré de gens des plus exceptionnels, de son propre aveu. En effet, Daniel peut notamment compter sur le soutien d'une photographe attitrée au mouvement, d'une mannequin et youtubeuse débordant de talents avec les nouvelles technologies de l'information et d'une écrivaine qui l'épaule relativement à la mise en page et le traitement de texte des communications du groupe.

Le début d'une épopée

Cueillette de pommes en septembre, participation à un événement en soutien au Centre de traitement en dépendance et en réinsertion sociale Toxi-co-gîtes le 17 août : #PUS CAPABLE# envisage même de faire don à une école de la région pour des fournitures scolaires.

Les trois commerces locaux impliqués dans la campagne « Pour une pomme... » sont la Pharmacie Uniprix située au 725 rue Roxton à Acton Vale, le supermarché IGA localisé au 1530 rue Acton et le Marché Bonichoix d'Upton, au 747 Saint-Ephrem.

Nous avons besoin de votre aide !

Le premier ministre Justin Trudeau s'est allié aux médias traditionnels en leur offrant près de 600 millions de dollars. Au média Le Peuple, nous refusons toute aide gouvernementale. Afin de survivre et de devenir un véritable média de masse indépendant, nous avons cependant besoin de votre implication. Vous pouvez faire la différence.

Aidez-nous financièrement en achetant un abonnement :

Acheter un abonnement

Suivez notre journal afin de ne rien manquer de nos derniers articles :

Suivre le journal

Que pensez-vous de cet article ?