Le président d'Unifor déclare la guerre aux conservateurs

Le président d'Unifor déclare la guerre aux conservateurs

mar, 20/08/2019 – 21:35
Posté dans :
4 commentaires

Il se défend pourtant de chercher à influencer politiquement les journalistes et le personnel des médias qu'il représente.

Voici la ou les sources de cet article : The National Post, The Huffington Post et The Post Millennial / Voici la source de la photo : CC0

Le syndicat Unifor, qui représente 12 000 journalistes et travailleurs de l'industrie des médias à travers le pays, a décidé de mener ses membres dans une guerre ouverte contre le Parti conservateur du Canada (PCC).

Le président d'Unifor, Jerry Dias, a averti les cotisants par courriel qu'une campagne de publicités télévisuelles aura lieu pendant la période préélectorale. Et le message est sans équivoque : « pensez-y deux fois avant de soutenir le programme de [Andrew] Scheer ».

M. Dias s'est aussi défendu de tenter d'influencer les syndiqués, écrivant qu'Unifor ne dit pas à ses membres pour qui ils doivent voter. Car cette prise de position partisane de la part du syndicat n'a pas manqué de rendre mal à l'aise des journalistes, des membres de leur propre équipe des communications en plus de la directrice de l'organisation dans les maritimes, chose qu'à d'ailleurs reconnu M. Dias. Malgré tout, celui-ci persiste et signe : il ira même jusqu'à dénoncer le parti conservateur en son nom personnel.

Les intentions du président d'Unifor envers du PCC ne datent pas d'hier. En effet, M. Dias avait ouvert les hostilités sur Twitter en novembre dernier, y déclarant qu'il fallait mettre « un terme à la stupidité de Scheer ». Cette première attaque était accompagnée d'une affiche représentant l'état-major d'Unifor Canada et sur laquelle on pouvait lire « LA RÉSISTANCE : bienvenue dans le plus grand cauchemar d'Andrew Scheer ».

Rappelons que l'organisation syndicale a été choisie par l'administration Trudeau afin de composer le groupe indépendant d'experts chargé de déterminer quels médias auront droit à l'aide financière d'Ottawa destinée au secteur journalistique.

Nous avons besoin de votre aide !

Le premier ministre Justin Trudeau s'est allié aux médias traditionnels en leur offrant près de 600 millions de dollars. Au média Le Peuple, nous refusons toute aide gouvernementale. Afin de survivre et de devenir un véritable média de masse indépendant, nous avons cependant besoin de votre implication. Vous pouvez faire la différence.

Aidez-nous financièrement en achetant un abonnement :

Acheter un abonnement

Suivez notre journal afin de ne rien manquer de nos derniers articles :

Suivre le journal

Que pensez-vous de cet article ?