Des virus mortels envoyés par un laboratoire canadien en Chine

Des virus mortels envoyés par un laboratoire canadien en Chine

jeu, 22/08/2019 – 11:30
Posté dans :
4 commentaires

C'est le même laboratoire où une chercheuse chinoise et son mari avaient été expulsés en juillet dernier.

Voici la ou les sources de cet article : TNC et Canada.com / Voici la source de la photo : Domaine public

Des experts s'interrogent sur la livraison en mars dernier en Chine d'échantillons du virus Ebola et de la famille des hénipavirus par le Laboratoire national de microbiologie (LNM), situé à Winnipeg.

Des responsables canadiens ont déclaré que cette cargaison avait été livrée dans l'objectif de soutenir la recherche sur les maladies contagieuses à l'étranger. Mais certains ont averti que de tels transferts pourraient s'avérer dangereux puisque la Chine est accusée de fabriquer des agents biologiques et bactériologiques.

Des accusations qui ont pris tout leur sens en juillet dernier lorsqu'une chercheuse d'origine chinoise, Xiangguo Qiu, et son mari Keding Cheng avaient été évincés du Laboratoire national de microbiologie dans le cadre d'une enquête de la Gendarmerie royale du Canada (GRC).

Peu de détails ont émergé de cette affaire. Le LNM est un centre de virologie de niveau 4, ce qui signifie qu'il est équipé pour traiter les virus humains et animaux les plus graves, tel l'Ebola.

La Chine est signataire de la Convention sur les armes biologiques depuis 1984, mais un responsable du U.S. Army Medical Research Institute of Chemical Defence a déclaré récemment que Pékin constituait l'une des plus grandes menaces en ce domaine.

Nous avons besoin de votre aide !

Le premier ministre Justin Trudeau s'est allié aux médias traditionnels en leur offrant près de 600 millions de dollars. Au média Le Peuple, nous refusons toute aide gouvernementale. Afin de survivre et de devenir un véritable média de masse indépendant, nous avons cependant besoin de votre implication. Vous pouvez faire la différence.

Aidez-nous financièrement en achetant un abonnement :

Acheter un abonnement

Suivez notre journal afin de ne rien manquer de nos derniers articles :

Suivre le journal

Que pensez-vous de cet article ?