« Extinction Rebellion » entend causer du trouble au Québec

« Extinction Rebellion » entend causer du trouble au Québec

ven, 23/08/2019 – 13:24
Posté dans :
7 commentaires

Fondé l'an dernier en Grande-Bretagne, le mouvement environnementaliste militant veut renverser l'ordre établi.

Voici la ou les sources de cet article : Policy Exchange, Extinction Rebellion #1#2, #3 et #4 Voici la source de la photo : CC0

Quelques militants du mouvement environnementaliste Extinction Rebellion s'affairaient, le 11 août dernier, à distribuer des dépliants aux abords du Mont-Royal, avenue du Parc, à Montréal. C'est une jeune demoiselle, calme et raisonnée, qui nous a remis le document couleur vert et sur lequel on pouvait lire : « Préoccupé par le climat ? Joins-toi à nous ! ». Sur l'endos, une courte description de l'organisation précédait un petit catéchisme sur la désobéissance civile.

Une organisation internationale aux prétentions douteuses

Extinction Rebellion se présente sur son site internet comme « un mouvement dans lequel se rassemblent des [citoyens et citoyennes] qui mesurent le danger imminent d'extinction que représente la crise écologique ». Ses militants « s'engagent de manière non violente, immédiate et déterminée pour la survie dans un monde meilleur ». « Par amour de la vie », nous explique-t-on.

Toujours selon le site internet canadien d'Extinction Rebellion, le mouvement aurait été créé il y a un an en Grande-Bretagne par un groupe nommé Rising Up ! (Nous nous levons !). Fondé en 2016, Rising Up ! avait comme « but d'outiller les groupes [de citoyens et citoyennes] engagés pour du changement social ».

Le mouvement s'y vante également d'avoir dépêché « 6 000 rebelles » le 17 novembre 2018 afin de « bloquer simultanément 5 ponts de Londres pendant plusieurs heures ». Poursuivant avec leurs hauts faits d'armes, Extinction Rebellion rappelle que 82 personnes avaient été arrêtées « durant cette action massive ».

À venir prochainement au Québec...

Le dépliant sur lequel Le Peuple a mis la main n'est guère différent du discours proposé sur le site internet du mouvement. Notons cependant qu'Extinction Rebellion y dit être « un groupe qui lutte contre la crise climatique », cette fois-ci.

Le « groupe » y écrit également s'être inspiré du mouvement des droits des travailleurs, soit en établissant une stratégie qui « vise à forcer le gouvernement à agir au travers d'actions non violentes de désobéissance civile de masse ». Exit, donc, les pétitions, les manifestations et les élections, lesquelles ont échoué à régler « le problème ».

On invite enfin le citoyen lambda à se « faire arrêter pour la cause » en participant aux actions, entre autres.

Le Québec pourrait ainsi subir quelques embouteillages et voir certains de nos jeunes faire un tour en prison cet automne.

Nous avons besoin de votre aide !

Le premier ministre Justin Trudeau s'est allié aux médias traditionnels en leur offrant près de 600 millions de dollars. Au média Le Peuple, nous refusons toute aide gouvernementale. Afin de survivre et de devenir un véritable média de masse indépendant, nous avons cependant besoin de votre implication. Vous pouvez faire la différence.

Aidez-nous financièrement en achetant un abonnement :

Acheter un abonnement

Suivez notre journal afin de ne rien manquer de nos derniers articles :

Suivre le journal

Que pensez-vous de cet article ?