Masculinité toxique : Gillette semble faire marche arrière

Masculinité toxique : Gillette semble faire marche arrière

ven, 23/08/2019 – 19:20
Posté dans :
13 commentaires

Il faut dire qu'après avoir aliéné les hommes, l'entreprise a vu sa valeur fondre de 8 milliards de dollars le mois dernier.

Voici la ou les sources de cet article : News.com.au et The Post MillennialVoici la source de la photo : CC0

Gillette semble avoir tiré des leçons de sa publicité critiquant la « masculinité toxique ». Après avoir fait la promotion du mouvement « Me-Too » en martelant que les hommes pouvaient « faire mieux », l'entreprise a décidé de faire une volte-face en mettant en vedette le pompier et entraîneur Ben Ziekenheiner, très connu en Australie, dans sa nouvelle publicité.

M. Ziekenheiner y est présenté comme un homme fort qui passe du temps avec sa fille tout en étant conscient que la nature de son travail de pompier implique qu'il ne pourrait jamais plus la revoir. On le voit se raser avant d'aller accomplir son devoir. À première vue, il s'agit donc d'une scène vouée à mettre en valeur les qualités de force et de courage normalement attribuées à la gent masculine.

Ce qu'il faut souligner, c'est que ce « nouveau souffle » survient alors que la société mère de l'entreprise, Proctor & Gamble, a vu la valeur de Gillette se déprécier de 8 milliards de dollars le mois dernier. Bien qu'il ne soit pas possible d'établir un lien de causalité entre la stratégie marketing et la rentabilité de la compagnie, il est néanmoins légitime d'être frappé par cette concomitance.

Soulignons que la décision de lyncher tous les hommes sur la place publique avait déplu à plusieurs téléspectateurs. Une campagne de boycottage des produits Gillette était devenue virale sur les médias sociaux et une vidéo mise sur YouTube s'était mérité une volée de bois vert.

Nous avons besoin de votre aide !

Le premier ministre Justin Trudeau s'est allié aux médias traditionnels en leur offrant près de 600 millions de dollars. Au média Le Peuple, nous refusons toute aide gouvernementale. Afin de survivre et de devenir un véritable média de masse indépendant, nous avons cependant besoin de votre implication. Vous pouvez faire la différence.

Aidez-nous financièrement en achetant un abonnement :

Acheter un abonnement

Suivez notre journal afin de ne rien manquer de nos derniers articles :

Suivre le journal

Que pensez-vous de cet article ?